Laurent Koscielny blessé en équipe de France
Le défenseur international Laurent Koscielny, blessé à l'entraînement | AFP - FRANCK FIFE

Espagne-France, les charnières grincent

Publié le , modifié le

Les blessures de Carles Puyol et Gérard Piqué d'une part, et la suspension de Mapou Yanga Mbiwa d'autre part, obligent les sélectionneurs Vicente Del Bosque et Didier Deschamps à recomposer les tandems d'arrières centraux pour le choc de mardi soir à Madrid. Albiol et Busquets sont en concurrence au sein de La Roja alors qu'en Bleu, Koscielny, touché après un choc à l'entraînement mercredi, a été rassuré par des examens et sera en concurrence avec Rami, Sakho.

Didier Deschamps va devoir cogiter. En l'absence de la poutre de Montpellier, Mapou Yanga Mbiwa, suspendu pour cette rencontre officielle face à l'Espagne (mais pas contre le Japon), "DD" possède trois hommes pour deux places puisque le Barcelonais Eric Abidal est toujours indisponible et le Milanais Philippe Mexès ne semble plus faire partie des plans, immédiats en tous cas.

Reste donc le Parisien Mamadou Sakho, qui faisait la paire avec Yanga Mbiwa lors des matches de septembre, le Gunner Laurent Koscielny, buteur mais irrégulier avec Arsenal, et le Valencian Adil Rami, qui revient progressivement à son meilleur niveau et qui possède la plus grande expérience. Deschamps aime la rudesse du jeune joueur du PSG mais il apprécie aussi la tranquillité de Rami et l'agressivité de Koscielny. Le choix le plus "facile" serait d'associer Sakho, titulaire lors des matches contre la Finlande et la Biélorussie, à l'un des deux autres. Mais l'ancien coach de l'OM a probablement sa petite idée là-dessus et la rencontre de vendredi face au Japon devrait permettre d'y voir plus clair. L'alerte de Laurent Koscielny, touché au genou après un choc avec Franck Ribéry , changera-t-elle la donne ? Les examens n'ont pas remis en cause sa participation: "Victime d'un coup au genou droit sur la fin de l'entraînement mercredi en fin d'après-midi à Clairefontaine, Laurent Koscielny a subi dans la soirée un examen clinique totalement rassurant", indique la Fédération sur son site internet. Il "participera donc à la séance de veille de match programmée ce jeudi à partir de 18h30 au Stade de France après la conférence de presse du sélectionneur et du capitaine".

Pas facile de remplacer Puyol

Le sélectionneur de l'Espagne cherche lui aussi la solution à ses problèmes d'effectif. Vicente Del Bosque a alterné mardi et mercredi plusieurs variantes à l'entraînement en charnière centrale, en prévision des matches de qualification pour le Mondial 2014 contre le Belarus, vendredi, et la France, mardi. Pour pallier les forfaits des Barcelonais Puyol et Piqué, titulaires habituels en charnière centrale, Del Bosque a ainsi redescendu d'un cran mardi le milieu Sergio Busquets pour qu'il joue aux côtés de Ramos, alors que ce mercredi, il a comblé l'absence de Puyol et Piqué avec le Madrilène Albiol. 

En revanche, Javi Martinez, rappelé en sélection pour sa capacité à évoluer comme milieu ou comme défenseur central, n'a pas été "essayé" par Del Bosque sur les bases arrière. En phase de qualifications pour le Mondial brésilien, les champions du monde et doubles champions d'Europe ont remporté leur premier match, en Géorgie (1-0) à la mi-septembre.

Voir la video