Sven-Goran Eriksson Côte d'Ivoire portrait 04 2010
Sven-Goran Eriksson, coach de la Côte d'IVoire | AFP - Fabrice Coffrini

Eriksson: "Je m'attends à un excellent match"

Publié le , modifié le

Le sélectionneur suédois de la Côte d'Ivoire Sven Goran Eriksson, battu en 2004 et en 2006 par le Portugal alors qu'il officiait à la tête de l'Angleterre, s'attend à un "excellent match entre deux bonnes équipes". En relation à Didier Drogba, blessé au bras, il a avoué qu'il prendrait une décision quant à sa présence sur le terrain "une ou deux heures avant le match".

Pensez-vous pouvoir aligner mardi Didier Drogba contre le Portugal ?
"La décision sera prise demain. Après le déjeuner. Et je souhaite toujours que Didier fasse partie de l'équipe mais je n'en suis pas certain, je ne peux pas me prononcer avant demain. Il a eu une excellente séance hier (dimanche) avec les autres joueurs et j'espère que ce sera également le cas aujourd'hui. (Eriksson s'exprimait lors d'une conférence de presse organisée juste avant la séance de lundi, à laquelle Drogba a effectivement participé, ndlr) Le seul qui pourra prendre cette décision demain ce sera lui-même."

Cela veut dire qu'il est déjà remis de sa fracture du bras droit ?
"Je dis cela en toute honnêteté: on prendra la décision une ou deux heures avant le match. Il y a eu cet après-midi une réunion avec des membres de la Fifa et l'arbitre de la rencontre. Ils ont montré le plâtre à l'arbitre et nous ne savons pas quelle est leur décision à ce sujet".

Cela fait peu de temps que vous êtes à la tête des Eléphants. Comment jugez-vous l'équipe ?
"Je suis très impressionné par les joueurs. Yaya Touré aurait même pu répondre en russe aux journalistes si on lui avait posé une question en russe (Eriksson fait référence aux multiples langues dans lesquelles Touré a répondu aux questions lors de la même conférence de presse). Ca fait effectivement peu de temps que je travaille avec eux, c'est un fait. Mais j'ai une pleine confiance, car les joueurs n'ont pas ménagé leurs efforts et on se réjouit de retrouver le terrain demain".

Vous affrontez le Portugal qui, à titre personnel, vous a éliminé en 2006 et 2004 avec l'Angleterre. Voyez-vous cela comme une revanche possible ?
"Non, pas du tout. Il y a quatre ans nous avons été un peu malchanceux et il y eu ces penalties (le Portugal s'était qualifié pour les demi-finale du Mondial-2006 en éliminant l'Angleterre aux tirs au but). Je n'y pense plus, c'est la vie, j'ai tourné la page. Le Portugal a de nombreuses vedettes, c'est une équipe de haut niveau, mais ce ne sera pas facile non plus pour le Portugal car nous avons également une équipe de haut niveau".

Placez-vous votre équipe parmi les favorites de la compétition ?

"Je ne pense pas qu'on doive parler de la Côte d'Ivoire comme vainqueur possible de la finale. Ce qui est important c'est gagner le match de demain, et ça c'est possible. Vous savez, la Coupe du monde, c'est un rêve pour nous tous, pour les joueurs et les supporteurs. Je m'attends à un excellent match entre deux bonnes équipes mais le premier match est très important dans ce groupe très difficile."

José CEPEDA avec AFP