Kylian Mbappé, lors de France-Luxembourg.
Kylian Mbappé, lors de France-Luxembourg. | AFP

Eliminatoires Mondial 2018 : la France accrochée par le Luxembourg (0-0)

Publié le , modifié le

Malgré une très nette domination, les Bleus se sont cassés les dents sur de valeureux Luxembourgeois (0-0), dimanche soir, à Toulouse. Trois jours après la démonstration face aux Pays-Bas (4-0), ce nul tombe mal : la France, toujours en tête du groupe A, n'a plus qu'un point d'avance sur la Suède, victorieuse en Biélorussie (0-4).

Oublié, le festival face aux Pays-Bas (4-0). Trois jours plus tard, l’équipe de France a calé face à la 136e nation mondiale. A Toulouse, les Bleus sont restés désespérément muets contre le Luxembourg (0-0). Ils dominent toujours le groupe A des éliminatoires à la Coupe du monde 2018. Mais leur leadership, qui avait pris de l’épaisseur jeudi soir, s’est dégonflé dimanche. La bande à Didier Deschamps n’a plus qu’un point d’avance sur la Suède, qui a effacé son revers bulgare (3-2) en Biélorussie (0-4). Autant dire qu’à deux matches du dénouement, le billet pour la Russie n’est pas encore en poche. La France devra batailler jusqu’au bout pour le composter. Jusqu’à son déplacement du 7 octobre, en Bulgarie, et à la réception de la Biélorussie, le 10.

Revivez le film du match France-Luxembourg

Les Bleus ont de quoi ruminer leur 0-0 du Stadium. A vrai dire, on le sentait venir dès la pause, après une première période à sens unique : 21 tirs côté tricolore, un seul côté luxembourgeois. Une tentative de Turpel, au-dessus du but de Lloris (22e). Les Bleus, eux, ont multiplié les approches. Ils ont manqué de justesse dans le dernier geste. Les tentatives de Pogba ont tantôt flirté avec la barre (8e et 32e), tantôt été détournés par Joubert (37e). Le gardien luxembourgeois s’est aussi interposé devant Griezmann (14e) et Mbappé (23e). Avant d’être sauvé par sa transversale, sur un coup franc de Griezmann (40e).

Lloris sauvé par son poteau

Le début de seconde période fut tout aussi hésitant. Alors, à l’heure de jeu, Didier Deschamps s’est décidé à lancer simultanément Coman et Lacazette, à la place de Mbappé et de Giroud (59e). La domination française, matérialisée par une possession de 75%, ne s’est pas relâchée. Mais elle ne s’est pas concrétisée : la tête de Sidibé a été repoussée par Joubert (63e) ; celle de Kurzawa est passée juste à côté (69e) ; celle de Pogba s’est écrasée sur la barre (77e).

Incapables de convertir l’une de ces innombrables occasions, les Bleus ont bien failli céder dans le dernier quart d’heure. Rodrigues, tout en vitesse, a déposé Koscielny. Son intérieur du pied droit a fini sa course sur le montant gauche de Lloris (80e). Pour la première fois depuis soit 103 ans, la France n'a pas battu son voisin luxembourgeois.

Gil Baudu @gbaudu