Eliminatoires Coupe du monde 2022 : un statut à défendre, des joueurs attendus... Les enjeux de France-Ukraine

Publié le , modifié le

Auteur·e : Coralie Salle
Antoine Griezmann contre la Finlande
Antoine Griezmann contre la Finlande | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’équipe de France affronte l’Ukraine ce mercredi 24 mars à 20h45 pour commencer sa campagne des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Une rencontre qui a déjà un enjeu pour les hommes de Didier Deschamps.

Les Bleus ont un statut de champion du monde à défendre

C’est l’équipe à abattre. Après son sacre de championne du monde en 2018, l’équipe de France est favorite de son groupe, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022. Les hommes de Didier Deschamps sont attendus au tournant et vont devoir montrer qu’ils ont l’ambition de leur statut. 

D’autant plus que les Tricolores font face à un calendrier dantesque. Les coéquipiers de Kylian Mbappé vont participer à trois rencontres en un peu moins d’une semaine : après le match face à l'Ukraine ce mercredi 24 mars, les Bleus vont se rendre au Kazakhstan quatre jours plus tard, le 28, avant d'aller en Bosnie, le 31. Une situation inédite pour le sélectionneur de l'équipe de France. "Je ne vous cache pas qu'en termes d'organisation, les trois matches, les deux matches à l'extérieur, cela amène des complications supplémentaires. Je subis, on subit, mais je ne suis pas là pour mettre en cause qui que ce soit", avait expliqué Didier Deschamps en conférence de presse.  

Un premier match des éliminatoires n’est jamais facile

Souvenez-vous. Lors de la première journée des éliminatoires du Mondial 2018, les Bleus avaient été surpris par la Biélorussie le 6 septembre 2016. Après leur finale malheureuse à l’Euro, les coéquipiers de Paul Pogba n’avaient pas réussi à faire sauter le verrou slave et étaient repartis avec un match nul (0-0). Même son de cloche pour le début des qualifications de la Coupe du monde 2010 : les Tricolores avaient subi une large défaite contre l'Autriche (3-1), après un match terne.

Pour bien entrer dans la compétition face à l'Ukraine, Didier Deschamps va devoir prendre exemple sur son début de campagne des éliminatoires du Mondial 2014, puisque les Bleus s'étaient imposés en Finlande, grâce à une réalisation d'Abou Diaby.

à voir aussi Équipe de France : Ndombele, Dembélé, Lemar et Ferland Mendy dans la liste de Didier Deschamps Équipe de France : Ndombele, Dembélé, Lemar et Ferland Mendy dans la liste de Didier Deschamps

Des revenants qui doivent se montrer

Il n’a pas fait appel à une surprise mais à trois revenants. Le 18 mars dernier, Didier Deschamps a convoqué Ousmane Dembélé, Tanguy Ndombélé et Ferland Mendy, dans une liste élargie à 26 noms pour participer aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Non convoqués depuis longtemps pour le Barcelonais notamment, les trois joueurs vont devoir se montrer pour faire partie de la liste finale qui va représenter la France à l’Euro 2021.

"Ils ont des repères avec nous, un vécu c'est important. Je ne favorise pas ça, mais à partir du moment où les performances en clubs correspondent à ce qu'on attend, ça compte", expliquait le sélectionneur des Bleus au sujet de Ndombélé, en conférence de presse. Les trois joueurs sont prévenus : ils vont avoir du temps de jeu lors de ce rassemblement  et leur présence dans la liste finale pour l’Euro 2021 ne dépend que d’eux.

L’Ukraine, une nation qui se reconstruit 

L’Ukraine a retrouvé son lustre d’antan. Sous la houlette d’Andriy Shevchenko, la Zbirna a validé son ticket pour l’Euro 2021 en terminant première de son groupe, devant le tenant du titre, le Portugal, sans perdre le moindre match (six victoires, deux nuls). Pour connaître ce succès, l’ancienne gloire du Milan AC s’appuie sur des préceptes concrets. Ambitieuse dans le jeu, son équipe est composée de joueurs expérimentés comme Oleksandr Zinchenko (Manchester City) ou Andriy Yarmolenko (West Ham), et d’une jeunesse triomphante. En effet, la sélection ukrainienne a remporté pour la première fois de son histoire la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2019. 

Avec son armada, Andriy Shevchenko va certainement vouloir qualifier son équipe pour le Mondial 2022, ce qui serait une première depuis 2006. Comme un symbole, l'ancien attaquant du Milan AC, alors joueur, avait conduit son équipe jusqu’en quarts de finale. 

Coupe du Monde de Football