Éliminatoires CDM 2022 : Yilmaz éteint les Pays-Bas, le Portugal en gagne-petit, la Croatie chute... ce qu'il faut retenir de la première journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Burak Yilmaz heureux buteur avec la Turquie contre les Pays-Bas
Burak Yilmaz, auteur d'un triplé avec la Turquie contre les Pays-Bas, exulte après avoir mené les siens à la victoire (4-2) à l'occasion de la 1re journée des éliminatoires pour la Coupe du monde 2022, mercredi 24 mars 2021. | MURAD SEZER / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Cette première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 a vu la défaite surprise des vices-champions du monde Croates en Slovénie et une bien maigre prestation portugaise contre l'Azerbaïdjan. Elle a également été le théâtre de matches débridés en Turquie et Estonie... tout ce qu'il retenir savoir de cette première journée.

► "Cap'taine Yilmaz" au rapport !

Auteur d'une saison particulièrement intéressante (9 buts en 20 matches de Ligue 1) avec le LOSC de Christophe Galtier, le capitaine de la Turquie, Burak Yilmaz, a été le grand artisan de la victoire presque surprise de sa sélection contre les Pays-Bas (4-2) en ouverture des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, ce mercredi 24 mars. Auteur d'un triplé, l'avant-centre lillois a été le bourreau des Néerlandais et du Lyonnais Memphis Depay qui a raté un pénalty admirablement stoppé par Çakir (90e+4). Le petit sursaut d'orgueil des Bataves en fin de seconde période (75e et 76e) n'a pas suffi pour voir les Oranje revenir dans la partie. D'autant plus que Yilmaz a mis définitivement fin aux espoirs des Pays-Bas sur son deuxième pénalty (81e) de la rencontre quelques instants plus tard. Largement suffisant pour voir les Turcs signer un succès qui pourrait s'avérer très important au moment de faire les comptes, en novembre prochain.

► Les vice-champions du monde chutent en Slovénie

Il ne faisait pas bon être finaliste de la dernière Coupe du monde lors de cette première journée des éliminatoires du prochain mondial. Après un décevant match nul des Bleus face à l’Ukraine, son dauphin à Moscou en 2018 s’est, lui, incliné d’entrée (1-0). Cueillie à froid, la Croatie s’est faite surprendre par son voisin des Balkans, la Slovénie. Les Croates ont pourtant largement dominé la rencontre en ayant monopolisé la balle (66% de possession) mais n’ont jamais réussi à répondre à l’ouverture du score de Sandi Lovric pour la modeste Slovénie. Les deux prochains matchs contre Chypre et Malte devraient malgré tout permettre aux Croates de reprendre un peu de confiance.

► Le Portugal s'impose sans marquer

Le Portugal ne s’attendait sans doute pas à livrer une prestation aussi confuse face à l’Azerbaïdjan. Avec une ribambelle de buteur dont Bruno Fernandes, Bernardo Silva, Joao Felix et l’inévitable Cristiano Ronaldo, les Portugais n’ont pas été capables d’inscrire le moindre but malgré… 28 tentatives ! S’ils se sont finalement imposés (1-0) ce mercredi soir, c’est grâce au malheureux Maksim Medvedev, buteur contre son camp en contrant, malgré lui, un ballon repoussé par son gardien Magomedaliyev. Les coéquipiers de CR7 repartent avec la victoire mais devront montrer un bien meilleur visage samedi 27 mars face à la Serbie.

► Une entrée tranquille pour la Belgique

Les Diables Rouges se sont montrés à leur avantage en dominant assez facilement le pays de Galles ce mercredi soir (3-1). Après l’ouverture du score galloise de Wilson, la Belgique s’en est, comme souvent, remise à Kevin De Bruyne qui égalisait d’une magnifique frappe de l'extérieur de la surface de réparation. Thorgan Hazard a, lui aussi, contribué à la victoire des siens en inscrivant son cinquième but en sélection, en l’absence de son frère aîné Eden, une nouvelle fois blessé, avant que Lukaku n’enfonce le clou. Les numéros 1 au classement FIFA confirment leur statut et débutent de la meilleure des manières ces éliminatoires de la Coupe du monde.

► République tchèque : jeu, set et match 

Face à une bien faible équipe d’Estonie, qui n’a plus gagné le moindre match depuis 2019 et une victoire à Gibraltar, la République tchèque n’a pas fait dans la dentelle en s’imposant (6-2). L’ouverture du score estonienne par Sappinen a réveillé les Tchèques qui ont ensuite inscrit pas moins de six buts dont trois par Tomas Soucek. Le milieu de terrain de West Ham n’avait scoré qu’à quatre reprises sur l’ensemble de ses trente sélections. Ce mercredi, il a quasiment doublé son compteur grâce à ce coup du chapeau. La République tchèque prend la tête de son groupe devant la Belgique.

► La Norvège envoie un message contre le Qatar

Si les Norvégiens ont assuré l'essentiel pour leur reprise sur la pelouse de Gibraltar (3-0), c'est d'une autre manière que la Norvège s'est faite remarquer. Le jeune capitaine de la sélection, Martin Ødegaard, et ses compatriotes se sont en effet distingués par le message fort qu'ils ont souhaité envoyer au monde. Car avant même que la rencontre débute, au moment de l'hymne national, tous les joueurs norvégiens se sont alors vêtus d'un t-shirt dénonçant les conditions de travail scandaleuses des ouvriers ayant participé à la construction des stades et infrastructures de la Coupe du monde qatarie qui se disputera en décembre 2022. 

Avec Quentin Ramelet

-

Coupe du Monde de Football