France Costa Rica Toulalan Hernandez duel 2010
Jérémy Toulalan (France) prend le dessus sur Hernandez (Costa Rica) | AFP - Franck Fife

Doutes en juin, est-ce bien sain ?

Publié le , modifié le

Les Bleus, qui viennent de poser les pieds sur le sol sud-africain, ont aujourd'hui plus de doutes que de certitudes. La défaite face à la Chine a une nouvelle fois montré les limites d'une équipe qui se cherche encore un vrai collectif. A six jours de leur premier match du Mondial contre l'Uruguay, il y a urgence à trouver des solutions. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

Le constat est édifiant. En trois rencontres de préparation contre des formations de seconde zone, les Bleus ont affiché d'inquiétantes limites. Trois buts marqués (Ribéry, Valbuena et Gallas), trois encaissés et un bilan neutre qui trahit mal les doutes colportés par les hommes de Raymond Domenech. Encourageants face aux Costa Rica (2-1), décevants contre la Tunisie (1-1), les Tricolores ont sombré vendredi contre la Chine, 84e au classement mondial.

Inefficaces en attaque, fébriles en défense, hémiplégiques car penchant beaucoup trop à gauche dans le jeu (l'influence de Malouda, Ribéry et cap'tain Evra ?) et sans véritable idée directrice malgré la persistance du 4-3-3, les Français ont pris de haut les Chinois sans jamais donner l'impression de pouvoir passer la vitesse supérieure. Quelques titulaires manquent d'envie (Anelka) ou de physique (Govou), d'autres veulent en faire trop (Ribéry surtout) et la défense centrale composée de Gallas et Abidal n'offre aucune garantie.

Les quelques (trop rares) bonnes surprises proviennent du banc (Valbuena, Diaby) mais le jeu pratiqué semble très prévisible et guère rassurant alors que les Bleus vont retrouver des équipes qui évoluent un ton (au moins) au dessus de la Chine (le Mexique vient de battre l'Italie 2-1). Les cadres (Lloris, Evra, Toulalan, Ribéry) doivent-ils remettre de l'ordre dans la maison bleue ou s'agit-il d'une crainte passagère qui va s'estomper avec l'esprit de compétition inhérent à la Coupe du monde ? Réponse face à l'Uruguay vendredi au Cap. On a hâte de savoir.

Les Bleus sont arrivés
L'équipe de France a posé le pied ce samedi sur le sol sud-africain, à George, accueillie vers six heures de matin par une fanfare et des Sud-Africains en maillot bleu. De George, les Bleus et toute la délégation française se sont engouffrés dans un car qui devait les conduire à leur camp de base de Knysna, à une cinquantaine de kilomètres. Au lendemain de leur défaite contre la Chine (0 - 1) en match de préparation sur l'île de la Réunion, les Français sont arrivés à l'aéroport de George après une escale douanière nocturne à Johannesburg. Tous avaient les traits tirés et la mine sombre, malgré le comité d'accueil de quelques dizaines de Sud-Africains et la fanfare. L'équipe de France disputera le 11 juin son premier match du Mondial contre l'Uruguay. Les deux autres équipes en lice dans le groupe A sont le Mexique et l'Afrique du Sud, le pays hôte de ce Mondial.