Raymond Domenech portrait sourire 05 2010
Raymond Domenech | AFP - Franck Fife

Domenech rejette la pression sur ses joueurs

Publié le , modifié le

A trois jours du coup d'envoi de la Coupe du monde et du premier match des Bleus face à l'Uruguay, Raymond Domenech a affirmé que tout avait été fait pour que les joueurs français se retrouvent dans les meilleures conditions possibles et qu'ils ne devront pas se trouver de mauvaises excuses. Si la méthode peut-être profitable, elle est aussi une bonne manière de rejeter un quelconque faux pas sur autrui...

"Le terrain est dans un cadre presque idyllique. Ce sont vraiment des conditions exceptionnelles pour pouvoir s'entraîner", a assuré le sélectionneur sur le site internet de la Fédération française de football. "Les joueurs ont pris conscience quelque part grâce à ça, s'il y en avait besoin, de l'importance et de l'impact de cette Coupe du monde et de ce qu'on attendait d'eux", a-t-il indiqué. "C'est vraiment ce que je voulais, leur enlever toute excuse pour leur dire: 'Ce sont vos performances maintenant qui vont faire la différence. Tout le reste, vous ne pourrez jamais rien dire. Tout a été pensé, réfléchi, mis en place pour que ça fonctionne bien", a expliqué un Raymond Domenech qui oublie sûrement que le football est un sport qui ne repose pas uniquement sur des individualités. Le sélectionneur doit non seulement veiller à ce que ses joueurs se trouvent dans les meilleures conditions possibles mais aussi et surtout, doit mettre en place un système tactique qui permette à son équipe d'évoluer dans les meilleures conditions. On peut imaginer que sur le terrain, le joueur pense plus à la stratégie à adopter qu'à la chance qu'il a de dormir dans un hôtel à 500 euros la nuit.

Et si cela était encore utile, le sélectionneur insiste et affirme que de son côté, le contrat est d'ores et déjà rempli... "Tout le monde dans le staff a fait le maximum pour que les joueurs soient dans de bonnes conditions", déclare Domenech qui ne peut s'empêcher de faire preuve d'optimisme. "Après, l'aspect psychologique, il est très dépendant d'eux mais quand on les voit vivre, le matin, je me lève, je suis rassuré", assure-t-il. "Le soir quand je les vois jouer aux cartes ensemble, ou aux dés, je me dis qu'il y a quelque chose de différent, " estime Domenech qui les a aussi vu jouer au football contre la Chine avec le résultat que le monde entier connaît.

Le sélectionneur français assure qu'"il y a un groupe qui a envie d'être ensemble, qui a envie de faire quelque chose et maintenant, c'est la vérité du terrain et il faudra montrer sur le terrain que cette vie et ces conditions étaient celles qui étaient nécessaires et utiles pour aller loin." La question que tous les supporteurs de l'équipe de France se posent, est d'avantage celle qui concerne le schéma tactique, le fond de jeu, le placement de Ribéry à gauche ou à droite, la titularisation de Diaby, la reconduction d'un 4-3-3 qui semble bien fébrile jusqu'à présent... Pour résumer, les supporteurs de l'équipe de France et les amoureux du ballon rond, veulent parler de football et de rien d'autre.

Romain Bonte