Abou Diaby tire la langue
Abou Diaby tire la langue | AFP-Fife

Diaby et Clichy "très certainement" forfaits

Publié le , modifié le

Buteur et auteur d'un excellent match face à la Finlande, le milieu de terrain des Bleus Abou Diaby est "très certainement" forfait mardi face au Bélarus, en éliminatoires du Mondial-2014, a indiqué le sélectionneur Didier Deschamps. Ce constat vaut aussi pour le défenseur Gaël Clichy, également victime de "gênes musculaires", mais qui garde un peu plus de chances d'être aligné.

Diaby est un joueur aussi talentueux que fragile, et cette nouvelle blessure, même sans gravité, confirme que le milieu de terrain doit être préservé. "On a besoin d'un peu de fraîcheur et j'ai des soucis avec deux joueurs, Clichy et Diaby, qui auront très certainement du mal à être disponibles, a ainsi regretté Didier Deschamps. Diaby a pris un mauvais coup et après il a ressenti une gêne musculaire. Aujourd'hui, il ne va pas s'entraîner", a précisé le sélectionneur qui comptait assurément sur le joueur d'Arsenal pour faire sauter le verrou du Bélarus, mardi. On voit mal comment Diaby qui n'a jamais été épargné par les blessures depuis plusieurs mois, pourrait être aligné alors qu'il n'a pas participé à la séance d'entraînement à la veille de ce deuxième match de qualification.

Diaby maudit

"J'espère que ça sera le bon retour. L'année passée n'a pas été facile, j'ai beaucoup travaillé à l'intersaison pour revenir en forme. J'espère que ça sera une année sans blessure", avait espéré Diaby après la victoire sur le Finlande. Laurent Blanc avait souvent pesté contre les blessures à répétition d'un joueur qu'il savait essentiel à l'équipe de France, et celui-ci avait sans doute beaucoup manqué aux Bleus lors du dernier Euro. Le joueur de 26 ans devrait être remplacé soit par le Parisien Blaise Matuidi, le Toulousain Etienne Capoue ou le Lyonnais Maxime Gonalons.

Mexès "doit franchir des étapes"

Deschamps a par ailleurs évoqué la situation de Philippe Mexès, qu'il n'a pas appelé depuis sa prise de fonctions. "Il y a des étapes à franchir, qu'il soit apte à jouer au football et qu'il soit aligné à l'AC Milan", a indiqué Deschamps qui ne ferme donc pas totalement la porte à l'ancien joueur d'Auxerre. "Jusqu'à maintenant, ces deux conditions n'étaient pas réunies et la question ne  se pose pas aujourd'hui", a-t-il précisé.

Voir la video

Romain Bonte