Stade Sao Paulo accident
Deux ouvriers sont morts dans un accident au stade en travaux de Sao Paulo | AFP - Miguel Schincariol

Deux morts au stade de Sao Paulo !

Publié le , modifié le

Deux ouvriers sont morts mercredi dans un accident dans le stade en travaux de Sao Paulo qui accueillera le match d'ouverture du Mondial-2014 de football le 12 juin, ont indiqué à l'AFP la police et les pompiers.

Le bilan initial était de trois morts, mais il a été revu à deux morts et  un blessé qui a été transporté à l'hôpital, a déclaré à l'AFP un porte-parole  de la police de Sao Paulo, expliquant qu'"une grue est tombée sur les travaux". Ce bilan a été confirmé par les pompiers de Sao Paulo sur leur compte Twitter.

Recherche de blessés

Selon le site du journal O Estado de Sao Paulo, une structure métallique en  phase de montage s'est effondrée, entraînant dans sa chute une grue  qui est  tombée sur un écran géant du stade. Des véhicules de pompiers, des ambulances et un hélicoptère de la police  militaire ont été immédiatement envoyés sur place. Les secouristes ont sécurisé la zone, à la recherche d'éventuels blessés. 

Le stade de Sao Paulo fait partie des six stades brésiliens lancés dans une  course contre-la-montre pour être livrés à la date butoir du 31 décembre fixée  par la Fédération internationale de football (Fifa) en vue du Mondial de  football. Le tirage au sort des groupes du Mondial est programmé le 6 décembre à  Costa do Sauipe, un complexe touristique de luxe dans l'Etat de Bahia.

La FIFA exprime sa grande tristesse​

La Fédération internationale de football  (Fifa) a exprimé sa "grande tristesse" et présenté ses "condoléances" aux  familles des deux ouvriers morts. "La Fifa, et le comité d'organisation local (LOC), ont appris la mort  d'ouvriers sur le site de Sao Paulo avec une grande tristesse" et présentent  leurs "sincères condoléances à la famille des ouvriers qui sont tragiquement  décédés", selon un communiqué. 

"La sécurité des ouvriers est la priorité absolue pour la Fifa, le LOC et  le gouvernement fédéral, poursuit l'instance mondiale du foot. Nous savons que  la sécurité des ouvriers a toujours été primordiale pour toutes les entreprises  de construction engagées pour construire les 12 stades de la Coupe du monde". "Les autorités locales enquêteront avec soin pour déterminer les raisons  derrière un accident si tragique", ajoute la Fifa, qui attend d'en savoir plus  avant d'éventuels autres "commentaires".

AFP