Stéphan Deschamps EDF
Guy Stéphan est l'adjoint du sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps. Les deux hommes travaillent de concert au quotidien. | AFP - FRANCK FIFE

Deschamps : "Pas encore prêt mais..."

Publié le , modifié le

Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps s'est montré satisfait de la victoire face à la Norvège en amical (4-0), mardi, et de la "force collective" affichée au Stade de France tout en expliquant que ses joueurs n'étaient "pas encore prêts" pour le Mondial-2014.

Vous vouliez entretenir la flamme après le barrage retour face à  l'Ukraine. Vous avez réussi...
Didier Deschamps:
Elle l'est pour ce soir. C'était très bien. Le stade était bien rempli.  On sortait d'une bonne semaine de travail. Après il fallait concrétiser tout  cela en match, retrouver la compétition, les ingrédients, la détermination.  C'est très positif, on a marqué 4 buts, ça n'a pas été simple mais on a eu une  bonne première partie de match, après on a eu moins le ballon. La Norvège a mis  du volume et de l'intensité et ça a été plus compliqué. En seconde période, ils  avaient laissé des gommes et on est resté sur notre ligne directrice et j'en ai  profité pour donner du temps de jeu à beaucoup de joueurs."Votre équipe est-elle déjà prête pour le Mondial?
D.D:
On n'est pas prêt encore, mais il y a une envie collective et une force  collective. Les joueurs ont vécu des choses importantes ensemble, c'est bien ce  qu'on a fait. Il ne faut pas perdre de vue l'objectif mais, par rapport à notre  charge de travail, on a bien concrétisé tout ça. On ne peut pas être à 100%  mais l'important c'est que les joueurs donnent le maximum, qu'ils mettent de la  qualité et du sérieux dans le travail. Mais on a encore 15 bons jours où on va  continuer à travailler.Giroud avec ses deux buts a bien profité de l'absence de Benzema. Y  a-t-il une concurrence entre les deux?
D.D:
Ce n'est pas nouveau, ça fait deux ans que les deux sont avec nous avec  des qualités différentes. Karim a plus débuté qu'Olivier mais les deux  apportent quelque chose à l'équipe. Je suis content pour Olivier. C'est  important qu'ils soient bien tous les deux.Il y a un décalage entre les prestations en bleu de Valbuena, auteur de  3 passes décisives, et à Marseille...
D.D:
Je suis mal placé pour parler de son club. Il a été très bien avec nous  depuis deux ans. En club, ça a été plus difficile mais il est arrivé avec de  l'envie et ça se voit sur le terrain. Il est au niveau de ce qu'il montre sous  le maillot bleu-blanc-rouge.Qu'attendez-vous des deux autres amicaux avant le départ au Brésil et  allez-vous modifier votre équipe?
D.D:
Ca peut bouger mais j'ai fait un choix d'avoir cette ligne directrice  avec ce système (4-3-3, ndlr) et habituer les joueurs qui jouent différemment  en club. Pogba par exemple joue au milieu à gauche en club et il doit trouver  ses repères à droite. Cabaye aussi ne joue pas souvent devant la défense à  Paris."Quel bilan tirez-vous de la première de Sakho comme capitaine?
D.D: Une victoire 4-0, il y a pire comme début."

Vous vouliez entretenir la flamme après le barrage retour face à  l'Ukraine. Vous avez réussi...
Didier Deschamps:
Elle l'est pour ce soir. C'était très bien. Le stade était bien rempli.  On sortait d'une bonne semaine de travail. Après il fallait concrétiser tout  cela en match, retrouver la compétition, les ingrédients, la détermination.  C'est très positif, on a marqué 4 buts, ça n'a pas été simple mais on a eu une  bonne première partie de match, après on a eu moins le ballon. La Norvège a mis  du volume et de l'intensité et ça a été plus compliqué. En seconde période, ils  avaient laissé des gommes et on est resté sur notre ligne directrice et j'en ai  profité pour donner du temps de jeu à beaucoup de joueurs."

Votre équipe est-elle déjà prête pour le Mondial?
D.D:
On n'est pas prêt encore, mais il y a une envie collective et une force  collective. Les joueurs ont vécu des choses importantes ensemble, c'est bien ce  qu'on a fait. Il ne faut pas perdre de vue l'objectif mais, par rapport à notre  charge de travail, on a bien concrétisé tout ça. On ne peut pas être à 100%  mais l'important c'est que les joueurs donnent le maximum, qu'ils mettent de la  qualité et du sérieux dans le travail. Mais on a encore 15 bons jours où on va  continuer à travailler.

Giroud avec ses deux buts a bien profité de l'absence de Benzema. Y  a-t-il une concurrence entre les deux?
D.D:
Ce n'est pas nouveau, ça fait deux ans que les deux sont avec nous avec  des qualités différentes. Karim a plus débuté qu'Olivier mais les deux  apportent quelque chose à l'équipe. Je suis content pour Olivier. C'est  important qu'ils soient bien tous les deux.

Il y a un décalage entre les prestations en bleu de Valbuena, auteur de  3 passes décisives, et à Marseille...
D.D:
Je suis mal placé pour parler de son club. Il a été très bien avec nous  depuis deux ans. En club, ça a été plus difficile mais il est arrivé avec de  l'envie et ça se voit sur le terrain. Il est au niveau de ce qu'il montre sous  le maillot bleu-blanc-rouge.

Qu'attendez-vous des deux autres amicaux avant le départ au Brésil et  allez-vous modifier votre équipe?
D.D:
Ca peut bouger mais j'ai fait un choix d'avoir cette ligne directrice  avec ce système (4-3-3, ndlr) et habituer les joueurs qui jouent différemment  en club. Pogba par exemple joue au milieu à gauche en club et il doit trouver  ses repères à droite. Cabaye aussi ne joue pas souvent devant la défense à  Paris."

Quel bilan tirez-vous de la première de Sakho comme capitaine?
D.D: Une victoire 4-0, il y a pire comme début."

AFP