Samir Nasri et Didier Deschamps
Samir Nasri et Didier Deschamps | FRANCK FIFE / AFP

Deschamps: "les Bleus sont soutenus"

Publié le , modifié le

Les Bleus concernés par les barrages au Mondial 2014 contre l'Ukraine (0-2, 3-0) "ont pris réellement conscience de ce que pouvait représenter le maillot de l'équipe de France", a estimé leur sélectionneur Didier Deschamps, ce samedi à Paris lors de l'Assemblée de fin d'année de la Fédération (FFF).

"Les joueurs présents à cette double confrontation ont pris réellement  conscience de ce que pouvait représenter le maillot de l'équipe de France, a  dit le technicien. Ce sont des privilégiés parce qu'ils ont la faculté de  procurer du bonheur et du plaisir à beaucoup de personnes. C'est plus facile de  faire passer des messages en ayant eu des scènes de joie et des attitudes  extrêmement positives".

"Les joueurs ont eu conscience pour le match retour contre l'Ukraine qu'il  y avait beaucoup de gens derrière eux, prêts à les encourager, on l'a senti  dans les jours précédant le match, a-t-il ajouté. Ils doivent être leur fierté,  parce qu'ils sont très représentatifs. Il y a beaucoup de jeunes qui attendent  de s'identifier à eux. Avec le staff, nous avons une obligation morale par  rapport au fait de porter ce maillot. Il faut maintenir ce degré d'exigence".

Objectif premier: 8e de finale au Brésil

Concernant le Mondial-2014, où la France est versée dans le groupe E avec  la Suisse, l'Equateur et le Honduras, "l'état d'esprit, c'est un mélange  d'ambition et de respect de nos adversaires, quoi qu'on puisse dire par rapport  à leur relative faiblesse, mais dans une Coupe du monde il y a les meilleures  nations qui représentent tous les continents, a poursuivi Deschamps. Notre  premier objectif, c'est la qualification en 8e de finale. Et le plus important  pour moi, c'est d'abord de gagner le premier match le 15 juin contre le  Honduras".

Le sélectionneur a été très applaudi par les délégués des ligues et  districts présents lors de cette assemblée, tout comme les images retraçant le  parcours des Bleus en qualifications du Mondial-2014.

AFP