Deschamps conférence de presse avant mondial
Didier Deschamps lance la préparation de son groupe pour le Mondial 2014 | FRANCK FIFE / AFP

Deschamps : "L'aventure démarre"

Publié le , modifié le

"C'est le début d'une nouvelle aventure", a déclaré le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps au premier jour du rassemblement pour le Mondial-2014, lundi à Clairefontaine.

Q: Comment vous sentez-vous en débutant ce rassemblement ?
R: "Je suis content. C'est le début d'une nouvelle aventure, on va rentrer  dans le vif du sujet. L'important c'est le 15 juin (date du premier match du  Mondial contre le Honduras, ndlr), d'ici là il y a la préparation avec des  arrivées en décalé. Mais l'aventure du groupe démarre aujourd'hui."

Q: Comment travaille-t-on à 9 ?
R: "On travaille plus le qualitatif car le staff est plus nombreux que les  joueurs aujourd'hui. On ne rentre pas dans le dur, on y va progressivement. Il  y aura du travail avec ballons aussi. La sélection Espoirs est là jusqu'à  vendredi, avant l'arrivée du gros de la troupe mercredi après-midi, on pourra  mixer."
   
Q: La gestion des arrivées échelonnées n'est-elle pas compliquée ?
R: "Il y a des joueurs qui sortent de compétition avec de lourdes saisons.  C'est normal d'avoir des jours de repos, les plus heureux ce sont ceux qui ont  fini il y a une semaine, ils ont pu décompresser un peu. Quand on finit tard,  on n'a pas la même durée de repos."
   
Q: Le fait que la question des primes soit réglée depuis plusieurs mois  est-il un poids en moins (30% de la dotation Fifa au Brésil, ndlr) ?
R: "Oui. Les choses ont été décidées en amont entre les représentants des  joueurs et le président de la Fédération française de football."
   
Q: Avez-vous des nouvelles de Benzema et de sa blessure ?
R: "Il a un petit souci à un adducteur, le staff du Real Madrid va faire en  sorte de le rendre disponible pour la finale de la Ligue des champions.  Aujourd'hui, on est en début de semaine, il faut suivre l'évolution."
   
Q: Qu'avez-vous retenu du nul entre l'Equateur et les Pays-Bas en amical  (1-1 samedi, ndlr) ?
R: "L'Equateur a des joueurs offensifs de qualité, il y a du répondant,  beaucoup, de l'agressivité. Ce n'est pas une nation qui est là par hasard. Elle  a fini devant l'Uruguay en qualifications. Je ne veux pas les faire passer pour  plus dangereux qu'ils ne le sont mais ils ont de la qualité offensive et du  répondant collectivement."
   
Q: Avez-vous des nouvelles rassurantes concernant les blessures de Rémy et  de Cabaye ?
R: "Pour Loïc (Rémy, ndlr), ça va, c'est bénin. Yohan (Cabaye, ndlr) va  bien, il a refait un travail de courses et d'appui. Aujourd'hui, je n'écarte  pas la possibilité qu'ils soient disponibles pour le premier match."
   
Q: Quelles sont les qualités de l'équipe de France ?
R: "On est compétitif avec des joueurs de qualité. Il faudra faire en sorte  d'être à 100% le 15 juin. Il faudra montrer la même force collective qu'on a  démontrée sur les deux derniers matches, il faudra avoir la même intention, la  même détermination, l'envie féroce de chercher des victoires."
   
Q: Qu'avez-vous pensé des déclarations de Franck Ribéry qui s'est dit  triste pour Samir Nasri et Eric Abidal, absents de la liste ?
R: "Il était déçu pour Samir et Abi, qui sont ses potes. J'ai surtout  retenu ce qu'il a dit à la fin, +je ne suis pas le coach et c'est le coach qui  décide+. C'est ça le plus important."

AFP