Didier Deschamps Brésil
Didier Deschamps prend ses marques au Brésil | VANDERLEI ALMEIDA / AFP

Deschamps gagne aussi au tirage

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a retenu son souffle presque jusqu'au bout du tirage. Il voulait éviter les grosses chaleurs, l'humidité et le Brésil, il a tout eu. "Ça aurait pu être plus compliqué", a commenté le sélectionneur des Bleus.

Le sourire en coin, Didier Deschamps s'est retenu de ne pas trop montrer sa joie. Miraculé de cette phase finale, la France est peut-être la nation qui s'en sort le mieux sur ce tirage au sort à Costa do Sauipe. A côté de plusieurs têtes de série monstrueuses, les Bleus ont hérité du voisin Suisse qui est une formation solide mais pas une machine de guerre. Merci Zidane qui a eu la main heureuse... "Les Italiens ne l'ont pas trouvé très bon, a rigolé Deschamps. Je savais qu'il  était très bon avec les pieds, il est plutôt adroit avec les mains. Mais il y a  une part de chance, forcément. Ça aurait pu être plus compliqué, a-t-il reconnu  tout en se méfiant de la suisse, tête de série et donc un adversaire à redouter. Sinon on rencontre deux Sud-Américains. Eux, on les connaît moins", a poursuivi le sélectionneur. Afin de se préparer à jouer le Honduras et l'Equateur, Deschamps a déjà prévu un match amical face à un pays sud-américain.

Deschamps verni

Ce tirage a également apporté d'autres satisfactions au technicien français puisque débuter par le Honduras devrait permettre aux Bleus de se mettre en condition idéale pour accéder aux huitièmes. "Le plus important quand on commence, c'est de gagner. Ne pas rencontrer la Suisse d'entrée est une bonne chose mais l'ordre sera bien à condition de remporter le premier match." En évitant le groupe G, la France n'ira pas jouer au nord du Brésil et sa météo extrême. Le camp de base de Ribeirao Preto est donc validé.  "Le sourire n'est pas que par rapport au tirage, a indiqué Deschamps. On ne joue pas au nord avec des températures élevées et beaucoup d'humidité et des distances importantes. On reste dans le secteur de notre camp de base. Et commencer le 15 nous laisse aussi plus de temps pour nous préparer." Que de bonnes nouvelles pour Deschamps. Pourvu que ça dure.