Deschamps et ses 30 Bleus en questions

Deschamps et ses 30 Bleus en questions

Publié le , modifié le

Didier Deschamps dévoilera une pré-liste de 30 joueurs retenus pour la préparation à la Coupe du monde ce soir (à 20h30 dans le JT de TF1). L’occasion de décrypter les différentes stratégies qui s’offrent à lui en attendant de choisir les 23 qui s’envoleront pour le Brésil.

La parole à la jeunesse ?​

Quoiqu’il arrive au Brésil, Didier Deschamps mènera l’équipe de France jusqu’à l’Euro 2016. Sûr d’être qualifié en qualité de pays hôte, le sélectionneur pourrait ouvrir la porte aux jeunes afin de leur faire profiter de l’expérience d’un grand évènement international. "Depuis deux ans, j'ai incorporé des jeunes, rappelait-il en mars sur RTL. Et à valeur égale, si j'ai le choix, je privilégierai le jeune dans l'optique de l'Euro 2016." En alignant Varane, Sakho et Pogba lors du match de barrage décisif face à l’Ukraine, DD a joint les actes aux paroles. Tout en mettant un bémol : "je recherche un équilibre entre l'expérience et la jeunesse." Eliaquim Mangala (23 ans) et Lucas Digne (20 ans), appelés pour affronter les Pays-Bas en amical début mars pourraient en pâtir. Idem pour les jeunes Kondogbia (21 ans) et Grenier (23 ans) au milieu ainsi que Griezmann (23 ans) et Lacazette (22 ans) en attaque.

Lucas Digne et Eliaquim Mangala vont au duel
Lucas Digne et Eliaquim Mangala vont au duel

Quels seconds couteaux en attaque ?

Derrière l’inamovible quatuor Benzema, Ribéry, Valbuena, Giroud, deux places restent à prendre dans les 23 et deux ou trois de plus dans les 30. Le secteur offensif sera celui dans lequel l’ancien capitaine des Bleus devra faire le plus de choix tant une hiérarchie peine à se dessiner dans l’ombre des indéboulonnables. Loïc Rémy (27 ans, 14 buts en Angleterre) n’a pas convaincu lors de ses 6 sélections sous l’ère Deschamps, tout comme Dimitri Payet (27 ans, 4 sélections sous DD, 8 buts 7 passes décisives en L1).
Le Marseillais peut s’inquiéter de la montée en puissance de Griezmann (16 buts en Liga), titulaire face à la sélection néerlandaise en mars, tandis que l’ancien phocéen doit se méfier d’Alexandre Lacazette (15 buts en L1), capable de jouer dans l’axe ou sur le côté comme lui.

Rappelé par l’ex-entraîneur de l’OM, André-Pierre Gignac (28 ans, 1 sélection sous DD), meilleur buteur français de Ligue 1 avec 16 réalisations et Bafé Gomis (28 ans, 2 sélections sous DD), bien revenu après sa mise à l’écart (14 buts), sont candidats, même s’ils n’offrent pas la même polyvalence que leurs concurrents.
Enfin, Kévin Gameiro, écarté du groupe France depuis novembre 2011 mais étincelant à Séville ne ferait pas tâche (27 ans, 15 buts en Espagne). L'Olympien Florian Thauvin (21 ans, 8 buts, 3 passes décisives en L1) entre dans la même catégorie, sauf que lui ne connaît que la sélection Espoirs.

Loïc Rémy et Dimitri Payet à l'échauffement
Loïc Rémy et Dimitri Payet à l'échauffement

Rechercher l’alchimie ou additionner les talents ?

Certains techniciens prétendent que l’association de grands talents conduit à la victoire. Didier Deschamps n’est pas de cet avis. "Les caractères, les personnalités sont des éléments à prendre en haute considération. Je ne vais pas prendre les 23 meilleurs mais les 23 les plus aptes à aller loin ensemble dans ce Mondial." A priori, Samir Nasri n’entre pas dans ce cadre, d’où son éviction. Mis au ban à Monaco, Eric Abidal pourrait en profiter pour aller au Brésil et imiter Mickaël Landreau, qui terminera sa carrière en Amérique du Sud. "Je ne veux pas qu’un joueur se contente d’être remplaçant. Mais entre sa déception personnelle et l’intérêt collectif, il doit être capable de vite basculer, détaillait le sélectionneur sur BFM en avril. Il ne doit pas espérer que le joueur qui évolue à son poste se plante pour lui prendre sa place."

Eric Abidal en Bleu, une photo souvenir?
Eric Abidal en Bleu, une photo souvenir?

23+7 ou 30 pour Deschamps ?

Joueur, l'ex-capitaine de l’équipe de France n’avait pas apprécié le départ des six « bannis » avant le début du Mondial 1998 (Lamouchi, Djétou, Létizi, laigle, Ba, Anelka). Pour autant, Deschamps n’a pas encore tranché sa stratégie concernant la constitution finale de son groupe. "Il n’y a pas de bonne solution en la matière. Une logique sportive, qui consiste à garder tout le monde concentré à 100%, et une logique humaine, s’opposent. Les deux se défendent et je vais m’efforcer de suivre celle qui apparaîtra la moins mauvaise." Comme les Brésiliens et les Anglais, DD pourraient nommer 23 joueurs et prévoir 7 réservistes. Ou bien désigner 30 hommes puis trancher au terme des deux matches amicaux face à la Norvège (27 mai) et au Paraguay (1er juin). Avec une liste définitive à rendre le 2 juin.

Jerome Carrere