Deschamps EDF Bleus 112012
Didier Deschamps. | FRANCK FIFE / AFP

Deschamps: "On doit faire plus"

Publié le , modifié le

Après une nouvelle déception pour son équipe de France, Didier Deschamps tentait de faire bonne figure: "Ce n'est pas un bon résultat même si ça apporte un point de plus au compteur." Mais le sélectionneur avouait: "On peut faire et on doit faire plus même si on a eu des occasions. Mais on ne les a pas concrétisées." Et de glisser: "je n'ai pas envie de sombrer aujourd'hui. On est toujours dans notre objectif."

- Quel sentiment domine après ce résultat?
 Didier Deschamps:
"On a eu la maîtrise en terme de possession sans se créer de véritables occasions en une heure, après on a poussé. Cette équipe géorgienne a montré beaucoup de solidarité et s'est accrochée mais je ne vous apprends rien: à partir du moment où on ne trouve pas l'ouverture, on ne peut pas gagner le match. On peut faire et on doit faire plus même si on a eu des occasions. Mais on ne les a pas concrétisées."
   
- Est-ce un problème d'état d'esprit pour certains joueurs?
D.D.:
"Je ne vais pas individualiser. On peut tous faire plus mais face à une équipe bien regroupée, ce n'est pas facile de trouver des solutions. Il faut plus de précision et de spontanéité. On a eu des centres qui auraient pu amener des occasions. Quand on ne gagne pas un match, c'est qu'il y avait la possibilité de faire plus."
   
- Etes-vous inquiet de l'expression collective de votre équipe?
D.D.:
"Inquiet non. On a un autre match qui nous attend dans quatre jours (au Belarus, ndlr). Ce n'est pas un bon résultat même si ça apporte un point de plus au compteur. Il aurait fallu plus d'intensité dans les courses, les duels."
   
- Que manque-t-il à votre équipe?
D.D.:
"Retrouver l'efficacité. J'ai fait des changements pour apporter plus de jeu et de présence offensive mais il fallait plus de réussite, de chance et d'adresse. Il n'y a pas de remèdes miracles non plus mais je n'ai pas envie de sombrer aujourd'hui. On est toujours dans notre objectif. En partant d'ici avec un match nul, je ne peux pas dire que je suis satisfait et que je n'ai pas de regrets mais il y a un autre match qui arrive vite."
   
- Comment positiver après un match pareil?
D.D.:
"Je ne fais pas machine arrière. L'objectif au départ était de jouer la première place, on y a été un moment puis on a été dépassé par l'Espagne mais on est dans notre objectif pour finir 2e du groupe."
   
- Votre équipe ne manque-t-elle pas de talents?
D.D.:
"Les constats, vous pouvez les faire. On a des difficultés pour marquer et pour gagner un match c'est impossible. Mais le bilan, on le fera après le match contre la Finlande (le 15 octobre, ndlr)."

AFP