Des barrages à franchir

Des barrages à franchir

Publié le , modifié le

Comme on s’y attendait, la dernière journée des qualifications de la zone Europe pour la coupe du monde n’a pas tellement bousculé la hiérarchie concernant les barragistes, mais a tout de même levé le voile sur les possibles duels. Parmi les grosses cylindrées qui vont effectuer ces barrages (matches aller le 15 novembre, et matches retour le 19 novembre), on trouve comme têtes de série la Croatie, le Portugal, la Grèce et l’Ukraine, solide formation avec laquelle il faudra compter. Le tirage au sort aura lieu lundi.

Le Portugal abonné aux barrages

Le Portugal a confirmé sa place en battant le Luxembourg (3-0) à Coimbra, une victoire bâtie par Joao Moutinho, trois fois passeur, qui laisse la Selecçao au deuxième rang du groupe F derrière la Russie. Déjà assurés de finir au moins deuxièmes de leur poule, les Portugais avaient besoin d'un point pour avoir la certitude de figurer parmi les huit meilleurs deuxièmes sur les neuf groupes que compte la zone Europe.

Très improbable en raison d'une différence de buts très défavorable, la première place du groupe F restait mathématiquement à leur portée en cas de défaite de la Russie. Mais les Russes de Fabio Capello ont fini le travail avec un nul en Azerbaïdjan (1-1) qui leur a permis de conserver une longueur d'avance sur le Portugal. Comme sur la route du Mondial-2010 et de l'Euro-2012, la Selecçao passera donc par la case barrages car les hommes de Paulo Bento se sont encore une fois montrés incapables de faire le plein contre des équipes plus faibles. Privé mardi de son capitaine Cristiano Ronaldo, suspendu, le Portugal a livré un match parfois laborieux, mais son contrôle quasi-total du ballon lui a permis de se créer un bon nombre d'occasions franches.

L’Ukraine s’invite parmi les meilleurs

Autre formation de caractère qui pourrait brouiller les cartes dans des barrages qui s’annoncent  très difficiles, l’Ukraine, qui est allée faire "exploser" Saint Marin (8-0), et a ainsi conforté sa deuxième place du groupe H. Elle a même espéré pouvoir déloger l’Angleterre de la première place. Mais,  malheureusement pour les Ukrainiens, un but de Wayne Rooney avant la pause, puis un deuxième but de Gerrard, ont suffi aux Anglais pour s’imposer devant la Pologne et assurer leur qualification directe. Mais l’Ukraine a tout de même récupéré une position de tête de série, aux dépens de la Suède.  Malgré une superbe rencontre très offensive contre l’Allemagne, les Suédois ont baissé pavillon face à une Mannschaft inspirée (5-3) à l’image de Schurle, auteur d’un triplé.

La Roumanie est venue prendre sur le fil la deuxième place du groupe D, en l’emportant (2-0) devant l’Estonie, avec un doublé de Marica, alors que dans le même temps, la Turquie s’inclinait (2-0) à domicile devant les Néerlandais qui terminent invaincus.  

Le Danemark a éteint les derniers espoirs de la Bulgarie en dominant Malte (6-0), avec notamment un triplé de Ager, alors que les Bulgares ont laissé filer leur chance, en perdant à Sofia devant la République Tchèque (1-0). C’est toutefois une victoire amère pour les  Danois qui terminent à la plus mauvaise place de deuxième, et laissent donc filer leurs espoirs de voir le Brésil.

Vidéo: Ribéry parle des barrages

Christian Grégoire