CR7 Cristiano Ronaldo Portugal 102012
Cristiano Ronaldo. | MIGUEL RIOPA / AFP

Dernier espoir du Portugal pour le Brésil

Publié le , modifié le

Face à une équipe de Russie invaincue en quatre matches et leader du groupe F, le Portugal joue une grande partie de son destin en qualifications du Mondial-2014, ce soir. Malgré deux matches joués en plus que les Russes, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont un point de retard, et sont à égalité avec Israël. Tout autre résultat qu'une victoire rendrait leur qualification directe presque impossible, et un barrage très hypothétique.

"Compte tenu de la position confortable de notre adversaire, nous serons  obligés de prendre l'initiative et de jouer avec des niveaux d'agressivité  élevés au plans offensif et défensif". Paulo Bento, le sélectionneur portugais, n'a pas mâché ses mots à la veille du choc entre son équipe et la Russie à Lisbonne. L'heure est grave pour les Lusitaniens. Auteurs de deux nuls (en Israël et à domicile contre l'Irlande du Nord) et vaincus en Russie (1-0), ils n'ont plus leur destin en mains. Et une défaite rendrait leur voyage vers le Brésil encore plus incertain. "Notre objectif était d'arriver au Brésil de préférence en première place (synonyme de qualification directe, ndlr) mais ce scénario est très compliqué à atteindre, donc nous voulons être deuxième pour jouer les barrages", reconnaît le technicien, qui refuse de dramatiser complètement cet affrontement: "Match décisif, c'est vous qui le dites, moi je dis que c'est un match important avec l'objectif de remporter les trois points", a-t-il dit aux journalistes. 

La Russie, quatre matches, quatre victoires, zéro but encaissé

La situation est pourtant bien critique. Un point de moins que la Russie malgré deux matches joués en plus, le Portugal est au même niveau qu'Israël, qui ne joue pas ce vendredi. En cas de défaite, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo compteront un match de plus que les Israëliens, et autant de points. La victoire est donc impérative pour être en bonne situation de s'emparer de la deuxième place, synonyme de barrages si on fait partie des 8 meilleurs seconds des qualifications. "Ce sera un match très important, car nous savons que notre marge d'erreur  s'est réduite (...). Nous devons gagner ce match à domicile", a déclaré la star du Real Madrid sur le site internet de la fédération portugaise. Sans Pepe, suspendu, et avec un Nani "cliniquement apte" à jouer, les Portugais sont dos au mur contre une formation qui a gagné tous ses matches sans encaisser le moindre but.

A Bruxelles, les Belges veulent poursuivre leur moisson de bons résultats lors de la venue de la Serbie. Leader de ce groupe en compagnie des Croates, l'équipe de Marc Wilmots peut condamner les Serbes à l'élimination en cas de victoire, ce qui leur assurerait au minimum la 2e place. Passés en 18 mois de la 54e place au classement FIFA au 12e rang, les Belges n'ont aucune envie de se contenter d'une deuxième place, alors que les Croates, leurs rivaux, accueillent en même temps les Ecossais, derniers du groupe. Pour aller en Croatie en octobre, ils veulent être en position de force.  "Il nous reste quatre finales à remporter  pour valider notre ticket. Et si nous ne lâcherons rien, je sais aussi que ce sera difficile", rappelle le technicien, ancien joueur de Schalke 04 ou de Bordeaux.

Les matches et les classements

Groupe A
20h15: Croatie - Ecosse à Zagreb
20h45: Belgique - Serbie à Bruxelles

1. Belgique 16 points
2. Croatie 16
3. Serbie 7
4. Pays de Galles 6
5. Macédoine 4
6. Ecosse 2

Groupe B
17h: Arménie - Malte à Erevan
20h45: République tchèque - Italie à Prague

1. Italie 13 points
2. Bulgarie 10
3. République tchèque 8
4. Danemark 6
5. Arménie 3
6. Malte 0

Groupe C
20h45: Eire - Iles Féroé à Dublin
20h45: Autriche - Suède à Vienne

1. Allemagne 16 points
2. Autriche 8
3. Suède 8
4. Eire 8
5. Kazakhstan 1
6. Iles Féroé 0 

Groupe E
20h30: Albanie - Norvège à Tirana
21h: Islande - Slovénie à Reykjavik

1. Suisse 11 points
2. Albanie 9
  . Islande 9
4. Norvège 7
5. Chypre 4
6. Slovénie 3

Groupe F
19h: Azerbaïdjan - Luxembourg à Bakou 
21h45: Portugal - Russie à Lisbonne

1. Russie 12 points
2. Israël 11
3. Portugal 5
4. Irlande du Nord 3
5. Azerbaïdjan 3
6. Luxembourg 2

Groupe G
18h30: Lettonie - Bosnie-Herzégovine à Riga
20h: Liechtenstein - Slovaquie à Vaduz
20h45: Lituanie - Grèce à Vilnius

1. Bosnie 13 points
2. Grèce 10
3. Slovaquie 8
4. Lituanie 5
5. Lettonie 4
6. Liechtenstein 1

Groupe H
20h15: Moldavie - Pologne à Chisinau
20h30: Monténégro - Ukraine à Podgorica

1. Monténégro 14 points
2. Angleterre 12
3. Pologne 8
4. Ukraine 8
5. Moldavie 4
6. Saint-Marin 0

Groupe I
18h: Finlande - Belarus à Helsinki

1. Espagne 11 points
2. France 10
3. Géorgie 4
4. Bélarus 3
5. Finlande 2