Vicente Del Bosque sélectionneur Espagne Mondial 2010
Vincente Del Bosque | AFP - Lluis Gene

Del Bosque : « Ce titre vient de juin 2008 »

Publié le , modifié le

Après l'Euro en 2008, l’Espagne est devenue championne du monde en battant les Bataves 1 à 0 (a.p.). Vicente Del Bosque, sélectionneur de la "Roja", s’inscrit dans la continuité du sacre d’il y a deux ans. " Ce titre de champion du monde vient de juin 2008 ", indique-t-il. Avant d’ajouter : " La ligne de jeu avait été définie. Nous l’avons suivie ". Amateur du beau jeu et de la " toque ", il explique que " cette finale a récompensé le football d'attaque".

Les Hollandais ont été très agressifs…

Il faut féliciter notre rival qui nous a rendu la partiedifficile. Lapartie a été intense. Nousavons dominé, nous avons eu la possession du ballon.Robben aurait pu marquer avant nous, maisc'est le football.

Les Pays-Bas pouvaient-ils vous empêcher de jouer ?

Ce fut un défi physique. Mais avons su le surmonter.

Avez-vous eu l'occasion de saluer la Reine ? Que vous a-t-elle ditdupays en liesse ?

L'Espagne, le pays en général, mérite ce trophée. Noussommes plusqu'heureux d'apporter ça auxgens.

Villa et Alonso aiment les penalties: vous y avez pensé àcette issue ?

Si, on y avait pensé. On avait peur de changer et de fairesortirVilla. Mais il le fallait. Nousgardions confiance d'en finir avant les tirs aubut.

Quelle différence entre 2008 et 2010 ? 

Ce titre de champion du monde vient du titre européen dejuin 2008. Laligne de jeu avait étédéfinie. Nous l'avons suivie. 

Que pensez-vous d'Iniesta ? 

Nous sommes enchantés par tous nos joueurs. C'est lavictoire de tous.Nous n'allons pas distinguerAndres Iniesta ou Xavi. 

Le jeu brutal des Néerlandais vous a surpris ? 

Les Pays-Bas ont fait une bonne partie, leur façon de jouer,ça faitpartie du football. 

Que retenez-vous tactiquement de ce Mondial ? 

Cette finale a récompensé le football d'attaque. Le footballva del'avant. Nous sommes très fiersd'avoir participé à un tel Mondial. 

Vous avez joué au football et gagné finalement... 

Nous essayons simplement de jouer un football intemporel.

AFP