Emir qatar Joseph Blatter 122010
L'Emir du Qatar Sheikh Hamad bin Khalifa Al-Thani (à gauche) reçoit le trophée de la Coupe du monde des mains du président de la Fifa, Joseph Blatter (le 2 décembre 2010). | AFP

Début de vérité sur l'attribution des Mondiaux-2018 et 2022 ?

Publié le , modifié le

Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la Commission d'éthique de la FIFA, va faire une déclaration sur le rapport Garcia, ce jeudi. Michel Garcia, ancien procureur fédéral américain, a enquêté sur l'attribution des Coupes du monde 2018, à la Russie, et 2022, au Qatar, et les soupçons de corruption. Initialement, le rapport devait être publié, mais la FIFA a décidé de se contenter de cette communication, qui "inclura un résumé du rapport d'enquête et un résumé des principales constatations, conclusions et recommandations du rapport".

Le monde du football attend cela depuis des mois. Depuis l'attribution de la Coupe du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, les nombreux soupçons de corruption ont allumé un début d'incendie à la FIFA. A force, et à mesure de révélations par la presse internationale, la FIFA avait lancé une enquête.

C'est Michael Garcia, ancien procureur fédéral  américain qui en avait été chargé. Il avait remis à la chambre de jugement de la commission d'éthique en septembre, mais ce dernier, qui devait initialement être publié, ne l'a pas été. Le président de la Fifa Joseph Blatter a déjà expliqué qu'une publication pourrait compromettre la confidentialité des témoignages. Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la Commission d'éthique de la FIFA, avait lui aussi estimé, à la mi-octobre, que "publier le rapport  d'enquête dans son intégralité mettrait la commission d'éthique de la Fifa, et la Fifa dans son ensemble, dans une situation juridique très délicate". Il avait alors annoncé pour la mi-novembre, au plus tard, une "prise de  position" sur le rapport Garcia. "Celle-ci inclura un résumé du rapport  d'enquête et un résumé des principales constatations, conclusions et  recommandations du rapport. Ces dernières seront également brièvement  examinées", avait-il expliqué.

C'est donc cette communication qui va être faite ce jeudi. Tout a été entrepris pour que ce rapport ait le moins de répercussions dans les hautes sphères de la FIFA. Permettra-t-elle d'aboutir à un début de vérité sur ces attributions ? 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze