Les Bleus champions du monde pour la deuxième fois
Les Bleus champions du monde pour la deuxième fois | AFP

Coupe du monde : chaque Bleu va recevoir 355 000 euros de prime et aider des associations

Publié le , modifié le

Grâce à leur titre de Champions du monde, les joueurs de l'équipe de France toucheront fin juillet une prime de 355 000 euros chacun. Ces primes versées aux Bleus représentent 30 % du montant versé par la Fédération internationale de football (Fifa) à la Fédération française de football (FFF) en tant que vainqueur de la Coupe du monde.

Depuis la Coupe du monde au Brésil (2014), la part des primes versée aux joueurs est de 30 %. Cette part a été négociée en mars dernier avec le président de la FFF Noël Le Graët, par les cadres de l'équipe de France tels que Hugo Lloris, Raphaël Varane, Antoine Griezmann ou encore Blaise Matuidi. Sur les 32 millions d'euros attribués par la Fifa à la FFF, 9,6 millions le seront donc aux 23 Tricolores présents en Russie ainsi qu'à quatre membres de l'encadrement.  Noël Le Graët avait précisé dans L'Equipe qu'il pouvait y avoir des retenues sur ces primes. "Certains ont invité beaucoup de membres de leur famille", avait-il en effet précisé. "Ils ont droit, chacun, à deux invitations. Mais quand ils invitent dix personnes, c’est déduit de leur indemnité, que ce soit pour les voyages ou les places." Noël Le Graët a ajouté que "beaucoup (de joueurs) vont aider des associations, sans faire de publicité".

Les Bleus généreux

C'est notamment le cas de Kylian Mbappé qui va reverser l'intégralité de ses primes à "Premiers de cordée", une association œuvrant pour les enfants hospitalisés et handicapés.  Le président de la FFF avait indiqué dans le Journal du Dimanche que les parents de Kylian Mbappé avaient évoqué le sujet des primes avec lui. "Ses parents m’ont dit: 'Noël, ce n’est pas raisonnable. Il gagne des sommes folles, il ne faut pas qu’il prenne l’argent. Il est trop jeune, il en a assez". Et pendant la compétition, sa décision ainsi que celle de Florian Thauvin a fait des émules. "On a créé ça au niveau de l’ensemble du groupe: les joueurs reverseront une partie de leur prime à une association", expliquait alors le dirigeant du football français. Il s'agit en fait d'un pot commun baptisé "Avenir Bleu", à l'initiative de Hugo Lloris. Ce fonds d'action permettra d'acheter notamment des voiturettes électriques pour les enfants hospitalisés, afin de faciliter leurs déplacements.

Enfin, "les joueurs et le staff de l'équipe de France ont également prévu de déduire une partie de leurs potentielles primes pour alimenter un pot commun à destination des autres membres de la FFF qui ont accompagné les Bleus dans cette aventure russe", a précisé Noël Le Graët, soucieux de l'image des Bleus. Ces derniers toucheront leur prime fin juillet.

France tv sport @francetvsport