iran

Coupe du monde 2018 : Zoom sur l'Iran

Publié le , modifié le

Voir des nations peu habituées à côtoyer le gratin du foot, ça fait partie du charme de la Coupe du monde. L’Iran rentre dans cette catégorie et aura fort à faire cette année face à l’Espagne, le Portugal et le Maroc.

► Retrouvez le guide la Coupe du monde 2018

• Ambitions : Faire douter l'Espagne et le Portugal 

La “Team Melli” n’a pas hérité d’un tirage facile. Avec le Portugal et l’Espagne, il lui sera extrêmement difficile, pour ne pas dire impossible, de sortir du groupe B. Même le Maroc lui semble un ton au-dessus. L’objectif des Iraniens sera alors de faire bonne figure et de ne pas repartir de Russie avec trois défaites au compteur. Elle pourra compter sur son buteur de 22 ans Sardar Azmoun, buteur à onze reprises lors des qualifications.

• Le joueur à suivre

• Parcours : Première équipe asiatique qualifiée

La magie de Carlos Queiroz a parfaitement fonctionné. Le technicien portugais a guidé les Iraniens vers un deuxième Mondial consécutif haut la main. L’Iran a été la première équipe asiatique à gagner son billet. Lors du 3e tour de la zone Asie, la Team Melli s’est montrée intraitable avec six victoires et quatre nuls. Reléguée à sept points, la Corée du Sud n’a pas été en mesure de lutter.

• Historique en Coupe du monde

Petit Poucet du foot, l’Iran attend toujours son premier exploit en Coupe du monde. Sa seule victoire en phase finale remonte à 1998 avec un succès historique 2-1 sur les Etats-Unis. En 2006 et 2014, la Team Melli avait terminé la compétition avec un petit point au compteur.

Participations : 5 (1978, 1998, 2006, 2014, 2018)

• Le onze type

Coupe du monde 2018 : Zoom sur l'Iran
© Kevin Jérault

• Classement Fifa

L'Iran est 36e au classement Fifa.

• Palmarès

Meilleur performance : 1er tour

• L’info en plus

Qui s’est qualifié le plus vite après le pays hôte, la Russie, et le Brésil ? Vous avez deviné, il s’agit bien de l’Iran.

Xavier Richard @littletwitman