Les joueurs de la Croatie exultent au coup de sifflet final
Les joueurs de la Croatie exultent au coup de sifflet final | Alexander NEMENOV / AFP

Coupe du monde 2018 : Vingt ans après, la Croatie surpasse enfin les "Flamboyants"

Publié le , modifié le

Qualifiée pour la première finale de Coupe du monde de son histoire, la Croatie a enfin surpassé ceux qu'elle a longtemps porté en héritage : les Flamboyants de 1998, qui avaient atteint la demi-finale du Mondial 1998 en France. La bande à Luka Modric retrouvera en finale la France, qui avait justement brisé le rêve des coéquipiers de Davor Suker. Il y aura forcément une revanche à prendre.

"Il n'y a pas de raison d'être nerveux, il n'y a pas de pression, nous sommes là pour profiter de cette demi-finale, jouer du beau football et obtenir un résultat", expliquait le sélectionneur croate Zlatko Dalic mardi, à la veille de la demi-finale face à l'Angleterre.

Ils ont certes encaissé le premier but mais il n'ont jamais paniqué. Les Croates de Luka Modric ont éliminé l'Angleterre mercredi pour s'offrir une première finale de Coupe du monde (2-1) face à la France. Un exploit majuscule, vingt ans pile après leur dernière et seule demi-finale, perdue face à la France. Deux buts de Lilian Thuram qui avaient sonné le glas d'une équipe.

1998, un héritage devenu fardeau

Après la génération fantastique des Robert Prosinecki, Davor Suker, Slaven Bilic et autre Zvonimir Boban, demi-finalistes en 1998, la Croatie était quelque peu rentrée dans le rang. Jusqu'à cette année en Russie.

Sime Vrsaljko pose un drapeau de la Croatie sur la pelouse.
Sime Vrsaljko pose un drapeau de la Croatie sur la pelouse. © AFP

"Nous revenions toujours aux médaillés de bronze de 1998, ce qui représentait un fardeau pour Modric et son équipe (...) depuis samedi (victoire en quarts contre la Russie), la douleur a disparu et nous revivons enfin 1998", explique le quotidien sportif Sportske Novosti. 

"Nous sommes revenus après 20 ans  et je suis certain que nous le méritons. Et une des raisons les plus importantes pour laquelle nous le méritons, c'est le fait qu'on puisse rendre autant de personnes heureuses chez nous", a encore assuré Dalic avant la rencontre face à l'Angleterre.

Désormais en finale, les Croates version 2018 ont égalé et donc surpassé leur aînés : ils sont la première génération à rallier la finale de la Coupe du monde. Étincelants en phase de poule, ils ont souffert en phase éliminatoire puisqu'ils sont allés trois fois aux prolongations (et deux fois aux tirs aux buts) lors de leurs trois matchs.

Une revanche à prendre ?

En finale, les hommes au damier retrouveront la France, qui avait éliminé leurs aînés il y a vingt ans, grâce à un doublé de Lilian Thuram. Y aura-t-il un air de revanche ? C'est possible. Davor Suker avait fait souffrir les Bleus, mais ils avaient eu le dernier mot. Avec 360 minutes jouées en trois matchs et un jour de moins de récupération, pourront-ils le faire ?

Robert Prosinecki, ancien milieu de terrain du Real Madrid, aimerait aussi "plus que tout" que la bande à Modric "soit meilleure" que lui et ses anciens camarades. "Je veux dire que 1998 ne devrait et ne sera pas oubliée, mais j'aimerais tellement que les Flamboyants de 1998 soient éjectés, que l'on ne parle pas seulement de 1998 mais aussi de 2018".

Il peut être rassuré : c'est déjà fait. Et les Croates version 2018 ont encore une chance de surpasser définitivement leurs glorieux aînés, dimanche face à la France.

Avec AFP.

Théo Gicquel @@theoogicquel