Stanislas Cherchesov

Russie - Cherchesov : "Nous sommes prêts à arrêter Salah"

Publié le , modifié le

Ce mardi, la Russie affrontera pour la seconde journée du groupe A l'équipe égyptienne. Avant cette rencontre, le sélectionneur Stanislav Cherchesov a affirmé lundi que la Russie avait les moyens de se défendre contre les Pharaons, et surtout contre Mohamed Salah, le roi de la formation égyptienne.

Mardi à 20h, le pays hôte débutera sa seconde rencontre du Mondial. Malgré un bon match d'entrée contre l'Arabie Saoudite, l'équipe russe aura fort à faire face à l'Egypte. Avant de rencontrer les Pharaons, le coach russe Stanislav Cherchesov et quelques uns de ses joueurs n'ont pas hésité à vendre les mérites de leur formation. Un sujet reste en tout cas dans les esprits de tous : Mohamed Salah, qui semble être la bête noire de beaucoup.

"Nous nous sentons bien, nous sommes de bonne humeur"

Après un 5-0 en match d'ouverture face à l'Arabie Saoudite, l'équipe de Russie a (un peu) de quoi être sereine. Mais ce match d'ouverture était bien face à l'Arabie saoudite, une équipe évidemment totalement différente des Pharaons : "Nous nous sentons bien, nous sommes de bonne humeur. Nous étions plus nerveux que d'habitude lors des quelques jours avant le match contre les Saoudiens, mais nous avons montré que nos joueurs peuvent bien jouer. (...) Nous nous entraînons comme nous avions prévu de le faire. Nous avons travaillé les coups de pied arrêtés. (...) Nous avons étudié cette équipe et nous allons tout faire pour jouer sur leurs points faibles.", a déclaré l’entraîneur. Une détermination que le capitaine et gardien Igor Akinfeev confirme : "Rien ne vient se mettre entre nous et le football. Tout se passe comme prévu. (...) Nous sommes de bonne humeur et la bonne humeur donne confiance et de bons résultats. Je crois que les fans devraient être de bonne humeur aussi." 

Après cette entrée en fanfare, la Sbornaya semble être donc en confiance. Cherchesov en témoigne : "Toutes les équipes ont trois matches, nous avons fait un bon pas vers le succès. Mais nous allons devoir changer de tactique, tous les matches sont différents. Et si des joueurs comme Dzagoev se blessent, nous devrons nous adapter, comme nous l'avons fait avec succès contre l'Arabie saoudite."

"Ils ont plus de 20 joueurs, il n'y a pas que Mo Salah en face"

Mais difficile de ne pas évoquer le cas Salah lorsque l'on évoque l'équipe Égyptienne. "Ce ne seront pas des mannequins en face, mais des êtres humains, ils ont plus de 20 joueurs, il n'y a pas que Mo Salah en face.", confie le capitaine de l'équipe russe. Et Cherchesov de compléter : "Pour savoir quel sera son niveau, seul son sélectionneur le sait. (...) Je pense que cela va aller mieux et qu'il va amener de la joie aux Egyptiens. (...) Nous étudions chaque équipe et chaque équipe a des joueurs auxquels il faut faire attention. Bien sûr, Mo Salah est le meilleur joueur, il faut s'en méfier. Mais il n'y a pas que Salah dans l'équipe d'Egypte. (...) Le premier match a été sans Mo Salah. Les autres joueurs jouent un football moderne." 

Pourtant, si Mohamed Salah est confirmé ce mardi face à la Russie, il faudra bien avoir un plan pour le contrer. Sans surprise, Cherchesov croit en son équipe : "Que puis-je dire? Je crois en mon équipe, mes joueurs. Je vous donne une réponse simple: nous sommes prêts à l'arrêter et nous ALLONS le faire.

Avec l'AFP

Chloé Joudrier

Coupe du Monde de Football