Kylian Mbappé, Raphaël Varane et Antoine Griezmann

Coupe du monde 2018 : Pleine de maîtrise, la France bat l'Uruguay (0-2) et se hisse en demi-finale

Publié le , modifié le

Sérieuse et appliquée de bout en bout, l’équipe de France s’est qualifiée en demi-finale de la Coupe du monde en battant l’Uruguay (0-2). Les Bleus n’ont jamais véritablement été mis en danger par La Céleste et retrouveront le Brésil ou la Belgique, mardi.

Le match : 0-2 

Les Bleus ont d’abord maitrisé le premier acte. Avec 61% de possession, la bande à Deschamps a fait le jeu, sans pour autant se montrer dangereuse. Difficile pour Kylian Mbappé et ses coéquipiers de trouver des espaces face à un  milieu de terrain bas et une défense uruguayenne bien regroupée. Benjamin Pavard, très actif dans son couloir, a d’abord délivré un centre parfait pour Olivier Giroud mais Mbappé n’a pu ajuster sa tête après la remise de son coéquipier (15e). C’est aussi grâce au défenseur de Stuttgart qu’un frisson a parcouru la défense sud-américaine mais son centre n’a pas trouvé preneur (30e).

Le verrou de La Céleste a finalement sauté… sur le seul tir cadré tricolore des 45 premières minutes ! Un coup-franc d’Antoine Griezmann parfaitement délivré sur la tête de Raphaël Varane (40e). Son coup de casque décroisé laisse Fernando Muslera trop court malgré sa détente. Mais pour rentrer aux vestiaires en tête, les Bleus ont pu remercier un Hugo Lloris impeccable sur sa ligne. Le capitaine s’est littéralement jeté devant les attaquants uruguayens pour empêcher l’ouverture du score (14e) puis s’est détendu de toute sa longueur pour sortir une tête de Martin Caceres devant la ligne (43e).

A contrario, La Céleste s’est rapidement compliquée la tâche après la pause à cause de son portier. A 25m des buts, à gauche de la surface, Griezmann prend sa chance. Une frappe anodine en apparence mais suffisamment flottante pour gêner Muslera qui ne pourra dévier le ballon qu’au fond de ses filets (61e). Oscar Tabarez tente alors le tout pour le tout en effectuant ses trois changements tôt dans la partie (59e, 59e, 73e). Mais rien n’y fera. Appliqués en défense malgré quelques frayeurs comme sur cette frappe lointaine de Cristian Rodriguez (64e), les Bleus ont tenté de parachever leur œuvre avec une dernière réalisation. En vain, malgré des tentatives de Corentin Tolisso (73e) et Griezmann (89e). Qu'importe, les Bleus attendent désormais le Brésil ou la Belgique.

Le chiffre : 1

De l’efficacité. C’est ce qu’il faut au moment de jouer un quart de finale de Coupe du monde. Et c’est ce qu’a eu Antoine Griezmann. Pas toujours dans le bon tempo, l’attaquant a marqué… sur son premier tir du match, certes aidé par la boulette de Muslera. Grizou n'a ensuite retenté sa chance qu’en fin de match mais son coup-franc est passé au-dessus de la barre. Passeur décisif sur le but de Varane, il n'aura pas fait l'étal de son talent mais ses deux coups de pattes ont mené les Bleus dans le dernier carré.

Maxime Gil gil_maxime_34

Coupe du Monde de Football