L'Uruguay à la fête face à la Russie (3-0).
L'Uruguay à la fête face à la Russie (3-0). | ESPECIAL / NOTIMEX

Coupe du monde 2018 : l'Uruguay coule la Russie, l'Arabie saoudite in extremis face à l'Egypte

Publié le , modifié le

L'Uruguay a facilement dominé une pâle équipe de Russie lundi (3-0) et s’adjuge la première place du groupe A avec 9 points devant son adversaire du jour. Dans l'autre match du groupe, l'Egypte et l'Arabie saoudite, déjà éliminés, se sont départagés en fin de match grâce à un but in extremis d'Aldawsari (2-1). L'Egypte termine dernière du groupe avec 0 point.

• Uruguay-Russie : l'Uruguay s'envole, la Russie coule (2-0)

Déjà qualifiées, les deux équipes n'aspiraient qu'à une chose : la première place du groupe A. L'Uruguay en voulait sans doute plus et est récompensée dès le début du match. Sur un coup-franc à l'entrée de la surface, Luis Suarez frappe fort à ras-de-terre côté ouvert et trompe Akinfeev, qui fait l'erreur de faire un pas sur sa droite (1-0, 10'). Il dépasse désormais Diego Forlan avec 7 réalisations en Coupe du monde. Cheryshev répond sur une bonne combinaison mais sa frappe est trop centrée sur Muslera, qui fête sa 100e sélection avec la Celeste. 

Laxalt alourdit le score en voyant sa frappe contrée par Cheryshev arriver dans le but d'Akinfeev (2-0, 23'). La Russie prend l'eau. Elle va continuer à sombrer  quand Igor Smolkinov est exclu à la 36e pour deux cartons jaunes. Meutris, les Russes semblent résignés.

La deuxième mi-temps voit quelques incursions russes bousculer les Uruguayens, sereins et sûrs de leur jeu.  Edinson Cavani enterre les Russes sur un corner en fin de match (3-0, 90'). Méconnaissables, les Russes laissent logiquement la première place du groupe A à l'Albiceleste et défieront le leader du groupe B : ce sera l'Espagne, le Portugal ou l'Iran.

• Arabie saoudite - Egypte : Aldawsari sauve l'Arabie saoudite

C'était un match sans enjeu mais dans un contexte tendu pour la sélection égyptienne avec la polémique avec Ramzan Kadyrov et le possible départ du sélectionneur Hector Cuper et de Mohamed Salah. 

Logiquement ouvert, ce match cherchait un vainqueur. Dès le départ, les Égyptiens se projettent très vite en contre, et la vivacité de Mohamed Salah fait très mal aux hommes du Golfe, qui gèrent pourtant la possession du cuir. Sur un long ballon, le Pharaon contrôle du bout du pied avant d'adresser un lob malicieux (1-0, 22'). Dans la foulée, il rate un face-à-face tout fait dans la foulée quand son piqué passe à côté du cadre. 

El-Haddary, un exploit pour un record

L'Arabie Saoudite réagit et se procure un penalty pour une main de Ahmed Fathi. Fahad Almuwallad s'élance mais El-Haddary la sort de justesse (40'). Quel exploit pour le gardien de 45 ans, devenu lundi le plus vieux joueur à disputer un match de Coupe du monde devant Faryd Mondragon. Mais l'allégresse est de courte durée. Dans les arrêts de jeu, Ali Gabr commet une faute litigieuse et entraîne un nouveau penalty. Cette fois, El-Haddary n'y peut rien et Salman Alfaraj égalise (1-1, 45'+6).

Piqués au vif, les hommes d'Hector Cuper tentent de réagir en seconde période, mais ne sont pas à l'abri. L'Egypte rate beaucoup d'occasions franches par manque de lucidité et concède logiquement un but cruel dans les derniers instants de Salem Aldawsari (2-1, 90'). L'Arabie saoudite sauve l'honneur et termine 3e, les Pharaons sortent par la petite porte en terminant derniers avec trois défaites en trois matchs.

Coupe du Monde de Football