Antoine Griezmann
Antoine Griezmann est attendu au tournant cette après-midi contre l'Uruguay. Il n'a pas encore justifié son statut de patron de l'attaque des bleus en Russie. | STR / AFP

Coupe du monde 2018 : L'heure de Griezmann ?

Publié le , modifié le

La France affronte l'Uruguay à 16h, en quart de finale de la coupe du monde. Un défi pour l'attaque tricolore qui sera confrontée à l'une des meilleures charnières centrales au monde, celle de l'Atlético Madrid, que connait très bien un certain Antoine Griezmann. Trop discret depuis le début de la compétition, le Colchonero serait bien inspiré de sortir de sa torpeur pour se montrer sous son meilleur jour cette après-midi. Mais pas d'inquiétude, " Grizou " sait élever le niveau quand il le faut, et faire gagner des grands matchs.

C'est un match un peu spécial qu'Antoine Griezmann va disputer contre l'Uruguay cette après-midi. Le plus Uruguayen des Français va être opposé au pays cher à son coeur, et à ses deux amis défenseurs centraux de l'Atlético Madrid, Godin et Gimenez. Ils se connaissent par cœur, ce sera le combat du match, la charnière centrale inébranlable de la Céleste face à la star des bleus épaulée par ses soldats Kilian Mbappé et Olivier Giroud. Mais pour passer le mur uruguayen,  Grizou va devoir élever le niveau cette après-midi. Sans être mauvais, il est loin du Griezmann des grands jours depuis le début de la coupe du monde.

Griezmann est féru de la culture et de la gastronomie uruguayenne enseignée par ses camarades de club.
Griezmann est féru de la culture et de la gastronomie uruguayenne enseignée par ses camarades de club. © Benjamin CREMEL / AFP

Pas de quoi s'inquiéter 

Grizou est un diesel, il a l’habitude d’élever son niveau au fur et à mesure des matchs dans les grandes compétitions, autant en club qu’en sélection. On l’a vu à l’Euro, où il a laissé son heure de gloire à un Dimitri Payet qui marchait sur l’eau pendant les phases de groupe. Dans les matchs couperets, il a repris les manettes. Contre l’Irlande, il inscrit les deux buts des bleus, menés 1-0 jusqu'à la 58e minute. Il est un grand artisan du festival offensif français face à l’Islande (5-2) et inscrit les deux buts face à l’Allemagne, s'offrant au passage le trophée de meilleur buteur de la compétition. Et c'est ce Grizou-là que l'on attend de revoir dans cette Coupe du Monde. Le même qui a maltraité la défense marseillaise en finale de l'Europa League, inscrivant un doublé et offrant le titre aux Colchoneros. Le même qu'en 2017, lorsqu'il avait porté son équipe jusqu’en finale de la Ligue des Champions, et était monté la même année sur le podium du Ballon d’Or. C'était  le meilleur des autres (si on ne compte pas les extraterrestres Messi et Ronaldo) cette année-là.

A quand l’éclosion du duo Griezmann-Mbappé ?

Auteur de deux buts dans la compétition cette année, deux fois sur penalty, on l'attend décisif dans le (les ?) match à venir. Le poids d’un pays ne peut pas reposer uniquement sur les épaules d’un gamin de 19 ans, même pour Mbappé, c’est trop. Il a pris ses responsabilités contre l’Argentine, au tour de Grizou de prendre les siennes. Car si le premier conserve ce niveau de jeu, et que le second se montre sous son meilleur jour, il y a de quoi donner le tournis à n’importe quelle défense du mondial !

Névil Gagnepain

Coupe du Monde de Football