Coupe du monde 2018 : Les Bleus dominent l'Argentine et filent en quarts

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexis Ibohn
La joie des Bleus
La joie des Bleus | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quel dénouement tout simplement fantastique ! L'équipe de France s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde, en s'imposant (4-3) face à l'Argentine. Dominateurs en deuxième mi-temps, les Bleus se sont imposés grâce à des buts de Griezmann, Pavard et Mbappé. Les Argentins, eux, ont réussi à marquer sur une frappe de loin d'Angel Di Maria, et des buts de Gabriel Mercado et Kun Aguero. Au prochain tour, la France affrontera l'Uruguay, vainqueur du Portugal (2-1).

Le match : 4-3

Le test est passé avec mention ! Après leur prestation décevante contre le Danemark, les Bleus ont parfaitement négocié leur premier vrai défi dans cette Coupe du monde. Avec solidité défensive et contre-attaque tonitruante, l'équipe de Didier Deschamps a largement dominé les vice-champions du monde, notamment en deuxième mi-temps. De quoi ravir les 5000 supporters tricolores présents dans le stade et tous les Français assis derrière leur écran de télévision. Et malgré les chants retentissants des 15.000 supporters argentins de la Kazan Arena, l'équipe de France n'a pas tremblé.

Après 10 minutes d'observation durant lesquelles la tension se lisait sur les visages des joueurs, la première grosse alerte était française. Sur un coup franc provoqué par Kylian Mbappé, Antoine Griezmann touchait la barre transversale d'Armani d'une magnifique frappe enroulée. Deux minutes plus tard, Mbappé transperçait toute la défense argentine en contre-attaque et provoquait un penalty transformé par Griezmann (1-0, 13e). 

Enfin libérés, les Bleus se montraient dangereux. Sur une longue ouverture de Pogba, Mbappé, excellent pendant toute la rencontre, prend une nouvelle fois les défenseurs de l'Albiceleste à revers avant d'être fauché à l'entrée de la surface par Tagliafico. Pogba se chargeait du coup franc, mais sa frappe passait loin au dessus des cages adverses.

Le bijou de Di Maria

Après vingt minutes d'attaque-défense au cours desquelles les Bleus avaient les meilleures situations et l'Argentine la possession (66%), la rencontre retombait en intensité. Au pire des moments car contre le cours du match, Angel Di Maria, perdu jusque-là, déclenchait une frappe puissante qui ne laissait aucune chance à Hugo Lloris (1-1, 41e). 

Pavard et Mbappé régalent

En confiance après leur égalisation en fin de première période, les Argentins revenaient des vestiaires avec beaucoup plus d'enthousiasme. Sur un coup franc provoqué par Di Maria sur le côté gauche, Messi récupère le ballon dans la surface et tente un tir en pivot. Dévié par Mercado, le ballon finit au fond des filets d'Hugo Lloris (1-2, 48e). La réponse française ne se faisait pas attendre. Sur un centre d'HernandezPavard déclenchait une excellente demi-volée de l'extérieur du droit dans la lucarne opposée d'Armani, et ramenait les deux équipes à égalité (2-2, 57e).

Kylian Mbappé décidait alors de prendre le match à son compte. Suite à un cafouillage, l'attaquant du PSG récupère le ballon et prend la défense argentine de vitesse dans un petit périmètre. Il croise bien sa frappe à ras de terre qui passe sous la main d'Armani (3-2, 64). Bis repetita quatre minutes plus tard ! Sur une contre-attaque partie de Lloris, Matuidi lance Giroud face à la défense à trente mètres. L'attaquant de Chelsea décale Mbappé sur sa droite qui n'a plus qu'à tromper Armani d'une frappe croisée du droit (4-2, 68e).  Malgré une réduction d'écart tardive d'Aguero (4-3, 93e), l'Argentine ne reviendra pas.

Le joueur : Mbappé, la pépite

L’homme du match, c’est incontestablement lui ! A19 ans, Kylian Mbappé a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès, avec cette victoire de l'équipe de France en huitième de finale de Coupe du monde. Une nouvelle fois, le natif de Bondy s’est montré essentiel dans le jeu. Malgré son jeune âge, l’attaquant français a prouvé toute sa maturité et surtout sa grande forme, avec son omniprésence dans le camp adverse. C’est aussi lui qui provoque le penalty, qui permet à Griezmann d’ouvrir le score (13e).  En seconde mi-temps, il a été monstrueux. Le numéro 10 de l'équipe de France a multiplié les actions tranchantes et les grosses occasions. Auteur d'un doublé, il est devenu le plus jeune joueur à inscrire 2 buts en Coupe du monde. 

Les réactions 

Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France, au micro de TF1): "C'était une grande affiche, ça a été un grand match. Il y a eu des erreurs, forcément. On était mal embarqué à 2-1 mais on a su faire ce qu'il fallait. On aurait pu se simplifier un peu la fin de match. Il y a eu des émotions. Je suis très heureux pour les joueurs d'aller chercher cette qualification pour les quarts. C'est du bonheur. Comme je leur ai dit avant le match, ça fait des mois qu'ils pensent à ça, des semaines qu'on se prépare, c'est pour avoir des matches comme ça. Il fallait répondre, on a bien répondu."

Sampaoli (sélectionneur de l'équipe d'Argentine, en conférence de presse) : "C'est très douloureux de sortir de la Coupe du monde, après les efforts faits pas les joueurs, dans un match très complet. Les joueurs ont tout donné sur le terrain, on n'a pas réussi à atteindre ce qu'on voulait. Ce n'est pas un échec, c'est une frustration."

Alexis Ibohn AlexisIbohn

Coupe du Monde de Football