Coutinho
Coutinho | FEDERICO GAMBARINI / DPA

Coupe du monde 2018 : le programme et les enjeux du mercredi 27 juin

Publié le , modifié le

Grosse journée et gros enjeux pour cette avant-dernière journée de la phase de poules. A 16h, l'Allemagne tentera de s'extirper du groupe E dans un duel à distance avec la Suède et le Mexique. Dans la soirée, place au Brésil qui défie la Serbie avec la qualification et la première place en tête.

Mexique-Suède : "El Tri" vise le sans-faute (16h)

Elle a été l’une des équipes les plus séduisantes de ce premier tour. Emmené par son trio Lozano-Vela-Chicharito, le Mexique a fait forte impression notamment lors de sa victoire inaugurale face aux champions du monde allemands. Mais même avec deux succès en deux matches, la sélection mexicaine n’est pas encore assurée de rejoindre les huitièmes. Elle pourra se contenter d’un nul pour s’assurer de la première place et sans doute éviter le Brésil au prochain tour.

La Suède sera elle revancharde après sa défaite sur le fil face à l’Allemagne samedi (1-2). Habitués à évoluer avec un bloc bas, les Scandinaves devront se découvrir pour marquer et vont devoir faire attention aux dévoreurs d’espaces mexicains. Pour espérer se qualifier, les coéquipiers d’Ola Toivonen devront s’imposer en espérant un nul ou un revers de la Mannschaft face à la Corée du Sud. En cas de succès de l’Allemagne et de la Suède, c’est la différence de buts qui départagera le Mexique, l’Allemagne et la Suède. Soyez prêts à sortir vos calculatrices.

Corée du Sud-Allemagne : tendu jusqu'au bout pour la Mannschaft (16h)

Les Allemands reviennent de loin. Tout proche de la sortie lors de la victoire arrachée in-extremis face à la Suède, Joachim Löw et ses joueurs peuvent remercier Toni Kroos, buteur providentiel qui leur permet d’aborder cette troisième journée avec trois points et leur destin entre leurs mains. Une victoire par deux buts d’écart assurerait aux champions du monde en titre une neuvième qualification de rang pour les huitièmes de finale. Tout autre résultat et les Allemands devront regarder d’un œil avisé le résultat de la Suède face au Mexique. Tendu jusqu’au bout.

Pour la Corée du Sud en revanche, c’est mission quasi impossible. Avec zéro point en deux matches, les Sud-Coréens devront battre l’Allemagne et voir le Mexique dominer la Suède pour espérer se qualifier à la différence de buts. Le milieu de terrain Ju Se-jong estime les chances de son pays à "1%". C’est déjà ça.

Serbie-Brésil : le Brésil veut poursuivre sa montée en puissance

Rien n’est fait pour le Brésil. Avec quatre points, la Selaçao n’a pas encore validé son billet pour les huitièmes. Très solides en défense et portés par un Coutinho virevoltant offensivement, les Brésiliens n’ont pas encore totalement trouvé leurs marques dans cette Coupe du Monde mais montent peu à peu en puissance. Si un nul suffit aux quintuples champions du monde pour rejoindre les huitièmes, une victoire sera sans doute nécessaire pour assurer la première place. Avec des possibles retrouvailles entre le Brésil et l'Allemagne, quatre ans après le "Mineirazo" et le 7-1 infligé par la Mannschaft à la Selaçao en demi-finale du Mondial 2014.

"C’est une question de vie ou de mort pour nous." Aleksandar Kolarov a lui parfaitement résumé l'état d'esprit de l’équipe serbe avant ce dernier match face au Brésil. Avec trois points, la Serbie doit absolument s'imposer pour rejoindre les huitièmes de finale. Battus sur le fil par la Suisse au match précédent, les Serbes devront sortir le grand jeu pour accrocher une victoire et une qualification pour les huitièmes de finale face aux favoris brésiliens.

Suisse-Costa Rica : la Suisse pour la qualif, le Costa Rica pour sauver l'honneur (20h)

La Suisse a fait preuve de caractère sur ses deux premiers matches. Menée face au Brésil et contre la Serbie, la Nati a trouvé les ressources nécessaires pour accrocher les favoris brésiliens (1-1) avant de retourner la situation face à la Serbie (2-1). C'est donc avec confiance que les hommes de Vladimir Petkovic abordent cette troisième rencontre face au plus faible adversaire de ce groupe. Un nul et les Suisses retrouveront les huitièmes de finale de la Coupe du Monde pour la troisième fois en quatre éditions. 

Equipe surprise de l'édition brésilienne, le Costa Rica traverse lui cette Coupe du Monde comme une ombre. Deux défaites et aucun but marqué, les coéquipiers de Keylor Navas n'auront qu'un seul objectif face aux Suisses : rentrer la tête haute au pays. 

Coupe du Monde de Football