Coupe du Monde 2018 : le programme du lundi 18 juin

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Harry Kane et les Anglais lancent leur Mondial.
Harry Kane et les Anglais tenteront de conserver leur premier place. | UKSP / SpainDPPI / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Trois matchs sont au programme de ce lundi 18 juin : les Suédois débuteront leur vie sans Ibrahimovic face à la Corée du Sud (14h), avant que les Belges n'entament leur Mondial dans un match à priori abordable face au Panama (17h). Enfin, les Three Lions de l'Angleterre conclureront la journée dans un match piège face à la Tunisie (20h).

• Suède - Corée du Sud (Groupe F) : le "spygate" et la vie sans Ibrahimovic (14h)

 A Nijni-Novgorod (Nizhny Novgorod Stadium)

Désormais orphelins de Zlatan Ibrahimovic, retraité à la suite de l'Euro 2016, les Suédois abordent leur première compétition internationale sans le géant du Los Angeles Galaxy. Face à la Corée du Sud, il y aura méfiance face à une équipe coréenne redoutable dans les grandes compétitions. D'autant que les deux sélections ont un passif : le sélectionneur de la Corée du Sud Shin Tae-yong a expliqué avoir donné des mauvais numéros de maillots à ses joueurs durant les matches de préparation pour perturber les observateurs occidentaux, incapables, selon lui, de différencier les Asiatiques.

Bien lui en a pris puisque un des scouts suédois a été pris la main dans le sac en train "d'espionner" les futurs adversaires des Jaune et Bleu. "On en fait une montagne. Mais, la vérité, c'est qu'il a entendu parler d'une séance d'entraînement, il n'a pas compris que c'était une séance fermée, il n'a pas compris et il est allé les observer de loin", a tenté de dédramatiser le sélectionneur Janne Andersson.

• Belgique - Panama (Groupe G) : victoire impérative pour les Diables Rouges (17h)

A Sotchi (Fisht Stadium)

Sur le papier, l'affiche est déséquilibrée : d'un côté, la Belgique d'Eden Hazard et de Kevin de Bruyne, 3e nation au classement FIFA, ses superstars et son statut de candidat désigné au dernier carré. De l'autre, le Panama, première participation au Mondial et une seule victoire en 2018.

Le joueur à suivre : Kevin de Bruyne

Statistiquement non plus, les supporters des Canaleros n'ont aucune raison de sourire : depuis sa défaite contre le Mexique lors de la phase finale de la Coupe du monde 1986, les Diables Rouges restent sur une série de onze matches sans défaite contre des équipes de la Concacaf (9 victoires, 2 nuls). Même sans ses défenseurs Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, la Belgique part archi-favorite et doit s'imposer pour mettre déjà la pression sur l'Angleterre.

• Tunisie - Angleterre (Groupe G) : les Three Lions et le piège tunisien (20h)

A Volgograd (Volgograd Arena)

En 1998, l'Angleterre avait déjà entamé sa Coupe du monde par la Tunisie. Résultat, une victoire 2-0, la deuxième place pour les Anglais et une élimination pour les Tunisiens. Vingt ans après, les choses ont évolué et les Aigles de Carthage du Rennais Wahbi Khazri rêvent de faire taire les pronostics.

Même sans l'élégant Youssef Msakni, son meneur de jeu blessé, la Tunisie reste une équipe solide, redoutablement organisée, qui peut jouer les troubles-fêtes. Et Msakni l'a promis, les Nord-Africains viennent pour gagner. "On va arracher la victoire, j'en suis sûr", a-t-il confié au Sun. "L'Angleterre a des grands noms mais on ne joue pas au foot avec des noms. On a une équipe très très excitante. L'Angleterre ne nous fait pas peur et, poste pour poste, nous avons de quoi leur tenir tête. Pas mal de nos joueurs évoluent en Europe, beaucoup ont grandi là-bas, ils connaissent la mentalité et le professionnalisme exigé. Rencontrer l'Angleterre, ce sera comme affronter n'importe quelle équipe." Gareth Southgate et son capitaine Harry Kane, le buteur de Tottenham, sont prévenus. Surtout que les Trois Lions ont pris la mauvaise habitude de déjouer en tournoi.

France tv sport francetvsport

Coupe du Monde de Football