Coupe du monde 2018 : Le programme du dimanche 1er juillet

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Diego Costa Espagne CDM 2018

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Deuxième journée de huitièmes de finale. D'abord, c'est l'Espagne qui affrontera la Russie (16h00). La Roja devra tenir son rang parmi les favoris à la victoire finale face à une sélection russe qui joue à domicile. Puis, ce sera au tour de la Croatie de Modric et du Danemark d'Eriksen de se départager à 20h00.

Espagne - Russie : Des statuts à assumer

16h00

Avant la Coupe du monde, cette confrontation aurait paru complètement déséquilibrée. Mais dans le foot tout va vite. D'un côté, l'Espagne a perdu son sélectionneur à 48h de son entrée en lice et n'a réussi à s'imposer qu'une seule fois depuis le début de la compétition. Une victoire pas forcément ultra-convaincante 1-0 contre l'Iran. De l'autre côté, la sélection russe s'est rassurée en étriant l'Arabie Saoudite (5-0) et en gagnant sans souci contre l'Egypte de Salah (3-1). Certes, l'opposition était faible et la Russie a tout de suite été moins à son aise face à l'Uruguay (0-3).

Une défaite, certes lourde, mais concédée alors que la qualification était déjà acquise. Sur son terrain, la Russie pourrait être capable de se transcender sur 90 minutes pour bousculer une Roja qui sort d'un match nul miraculeux contre le Maroc (2-2). Alors oui, sur le papier il n'y a pas photo : l'Espagne doit gagner. D'ailleurs, elle n'a jamais perdu face aux Russes dans toute son histoire (4 victoires, 2 nuls). Mais ce Mondial a suffisamment prouvé qu'un statut de favori n'était pas si facile à assumer.

Croatie - Danemark : Une opposition de styles

20h00

Depuis le début des années 2000, beaucoup misent sur la Croatie pour créer la surprise. En 2002, elle n'est pas sortie des poules. Pareil en 2006. En 2010, elle n'était tout simplement pas qualifiée et lors de la dernière édition, elle a encore échoué à accéder aux huitièmes. Son meilleur parcours en compétition internationale reste un quart de finale à l'Euro 2008. Fraîchement sortie première de son groupe, devant l'Argentine, la Croatie a fait bonne impression, remportant ses 3 matches de poule.

En face, le Danemark a obtenu ce qu'il souhaitait : la deuxième place de son groupe, derrière la France. Cela faisait 16 ans que le pays nordique n'avait pas retrouvé ce stade de la compétition. Si le jeu danois n'a pas forcément impressionné, il reste que son assise défensive et la cohérence de son bloc ne sont plus à prouver. Les Danois pourront s'en remettre à un coup de patte de leur star Christian Eriksen. Les Croates, quant à eux, s'appuieront également sur un bloc très cohérent et la qualité technique de son milieu de terrain (Brozovic, Modric, Rakitic, Perisic...). 

Coupe du Monde de Football