neymar firmino
Neymar et Firmino prêts à faire des ravages en Russie. | Oli SCARFF / AFP

Coupe du monde 2018 : le programme du dimanche 17 juin

Publié le , modifié le

Ronaldo a brillé, Messi a raté, que nous réserve Neymar pour son entrée en compétition ? La réponse ce dimanche lors d'une journée de Coupe du monde marquée par les débuts du Brésil et sa star contre la Suisse (20h), mais aussi des Champions en titre allemands opposés au Mexique (17h). Le Costa Rica et la Serbie ouvriront cette journée à 14h.

• Brésil - Suisse : Neymar de retour en match officiel (20h)

A Rostov-sur-le-Don (Rostov Arena)

Lui aussi est attendu ! Blessé à la cheville avec le PSG, Neymar fait son grand retour en compétition officiel ce dimanche. Déjà bien en jambes lors des matches de préparation où il a inscrit deux buts, la star brésilienne veut porter la Seleçao vers sa sixième étoile. "Après trois mois d'absence et en ayant joué seulement un match et demi, il est déjà à un très haut niveau. Personne ne s'attendait à ça, pas même lui", a rassuré Thiago Silva. Favori de cette édition 2018, le Brésil doit réussir son entrée en lice afin d'effacer la déroute historique de Belo Horizonte et le 7-1 subit contre l'Allemagne en demi-finale du Mondial-2014. 

Contre la Suisse, l'orgueil de la bête blessée devrait suffire aux Brésiliens, mais la "Nati" et son milieu Gelson ont prévenu: "Le Brésil force le respect, mais il ne suscite pas la peur". Pourtant il y a de quoi être inquiet, lorsque l'on voit des joueurs comme Ederson (Mancherster City), Marquinhos (PSG), Fernandinho (Manchester Cit) et Firmino (Liverpool), siéger sur le banc des remplaçants.

• Allemagne - Mexique : l'Allemagne à la défense du titre (17h)

 A Moscou (stade Loujniki)

Défendre un titre mondial "c'est ce qu'il y a de plus difficile". Joachim Löw le sait, la mission des Allemands sera périlleuse. En quête d'une cinquième étoile, la Mannschaft commence par un match qui a tout d'un piège contre le Mexique. Sans Miroslav Klose à la retraite (meilleur buteur de la Coupe du monde, ndlr.), c'est avec une équipe alliant jeunesse et expérience qui se présente en Russie. Favori, l'Allemagne arrive néanmoins avec quelques incertitudes. Le jeune avant centre de Leipzig, Timo Werner, aura-t-il la capacité d'être aussi performant que Klose ? Manuel Neuer qui revient de blessure et qui n'a pas joué de la saison est il apte pour disputer une rencontre de Coupe du Monde ? Telles sont les réponses attendues lors du premier match côté allemand. Mais Joachim Löw a rassuré pour son portier : "Manuel a fait tous les entraînements, il donne l'impression d'une grande assurance et d'une grande confiance en soi."

Les champions du monde devront aussi mettre de côté leurs problèmes "politiques" nés des critiques ayant visé Mesut Özil et Ilkay Gündogan pour leurs clichés avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, ainsi que leur préparation en demi-teinte: une série de cinq matches consécutifs sans victoire, seulement interrompue par un succès peu convainquant 2-1 contre l'Arabie saoudite.
 

• Costa Rica - Serbie : du 50/50 (14h)

A Samara (Cosmos Arena)

Bien malin celui qui peut prédire l'issue de cette rencontre ! Derrière l'ogre brésilien, les points seront chers dans le groupe E. Le Costa Rica comme la Serbie espèrent engranger un maximum de confiance... et d'unités comptables. Les compères de Keylor Navas en ont bien besoin, après deux défaites contre l'Angleterre (2-0) et la Belgique (4-1) en préparation. Pourtant c'est avec toute son expérience que l'équipe sud-américaine peut aller chercher les ressources nécessaires pour réaliser un début parfait.

D'ailleurs, le sélectionneur de la Serbie Mladen Krstajic a conscience du vrai niveau de son adversaire: "Nous connaissons les forces et les faiblesses du Costa Rica et nous savons exactement ce qu'il faut faire", a-t-il assuré. 
 

Avec AFP

le joueur à suivre : Nemanja Matic

Coupe du Monde de Football