Danemark et Australie se sont neutralisés
Danemark et Australie se sont neutralisés | EMMANUEL DUNAND / AFP

Coupe du Monde 2018 : l'Australie accroche le Danemark

Publié le , modifié le

Trente bonnes premières minutes avant le néant, le Danemark s'est heurté à une solide équipe d'Australie (1-1) ce jeudi à Samara. Les Socceroos n'auront pas su profiter de leurs nombreuses opportunités lors du second acte, malgré un nouveau coup de pouce de la VAR en première mi-temps. Danois et Australiens se quittent sur un match nul, qui pourrait qualifier dans ce groupe C l'équipe de France en cas de victoire des Bleus face au Pérou.

Le match : 1-1

Le Danemark avait-il analysé le match des Bleus face à l’Australie pour ne pas répéter les mêmes erreurs que les joueurs de Didier Deschamps ? A en croire l’énorme pressing et la grosse intensité mise d’entrée par les Danois, on aurait tendance à dire oui. Une stratégie qui n’aura pas mis longtemps à porter ses fruits, sept minutes exactement. Le temps pour Schöne de récupérer un ballon à 30 mètres de la cage australienne, de servir Jorgensen qui d’une subtile remise trouvait Christian Eriksen, dont le missile ne laissait aucune chance à Mathew Ryan (1-0, 7e). 

Mais le Danemark, qui a manqué l'occasion de faire le break via Sisto (22e) ou Jorgensen (24e), va rapidement baisser le pied et finalement se faire surprendre. Après avoir sorti la tête de l'eau après une première demi-heur compliquée, les Australiens vont trouver la faille sur coup de pied arrêté avec un penalty accordé après appel à la vidéo, suite à une main peu évidente de Yussuf Poulsen dans la surface. Main intentionnelle ou pas, Mile Jedinak ne se fait pas prier pour transformer le 11e penalty de la compétition, le 5e grâce à l’aide de la VAR (1-1, 38e).

Défaillants à la récupération et sans inspiration offensivement malgré quelques éclairs de Pione Sisto, les Danois ne sont pas passés loin de la correctionnelle en deuxième mi-temps, comptant notamment sur un Kasper Schmeichel impérial en fin de match devant Arzani et Leckie (89e) et sur des Australiens joueurs mais qui ne pouvaient pas mieux s'y prendre pour ne pas marquer (68e, 71e, 79e, 81e). Tant mieux pour les Bleus, qui aborderont leur match face au Pérou à 17h avec la possibilité de se qualifier pour les huitièmes en cas de succès contre la Blanquirroja

Le chiffre : 18

Indispensable Eriksen ? Le maître à jouer danois s’est encore mis en évidence face à l’Australie, marquant d’une demi-volée magistrale, son 23e but en sélection. Mieux, le joueur de Tottenham est impliqué sur 18 buts sur ses 15 derniers matches avec le Danemark. Plutôt solide.

Mathieu Aellen