Supporters argentins

Coupe du monde 2018 : L'Argentine à deux doigts d'une élimination historique

Publié le , modifié le

On tient peut-être la première grosse sensation du Mondial. L'Argentine, tenue en échec par l'Islande, puis battue par la Croatie, est dos au mur. Les coéquipiers de Lionel Messi n'ont pour l'heure qu'un seul point dans le groupe D en attendant Nigeria - Islande. Un match crucial pour l'Albiceleste, qui affrontera le Nigeria pour un match de la dernière chance. Quoi qu'il en soit, l'Argentine n'a plus son destin en main. Même en cas de victoire lors du prochain match, elle pourrait être éliminée au profit de l'Islande.

Le match nul contre l'Islande n'augurait rien de bon. L'Argentine a été corrigée par la Croatie (3-0) et est très proche de sortir du Mondial. Non seulement, l'Albiceleste ne compte qu'un petit point et n'a plus son destin en main, elle accuse désormais un goalaverage très défavorable de -3. 

Des scénarios défavorables

Si l'Islande bat le Nigeria, elle comptera 4 points avec un goalaverage positif. Les Argentins devront battre le Nigérians avec une bonne marge et espérer que la Croatie coupe les ardeurs des Vikings en s'imposant largement. L'objectif ? S'éviter une élimination au goalaverage. 

Car, comme l'Argentine affrontera le Nigeria, le vrai adversaire se nomme l'Islande. Car même si cette dernière perd contre le Nigeria, elle pourra toujours se qualifier. Mais il faudra battre une Croatie jusque-là intraitable et conserver un goalaverage positif. 

Lire aussi : La Croatie fait sombrer l'Argentine de Messi

Quand on connaît la ferveur argentine et quand on voit le visage du sélectionneur Jorge Sampaoli à la fin du match contre la Croatie, il est déjà possible d'imaginer à quel point une élimination serait dévastatrice. La frustration serait d'autant plus grande que Messi a manqué un penalty contre l'Islande à 1-1. Que Caballero offre le premier but à la Croatie alors qu'il n'y a pas péril en la demeure. Et que les Argentins ont dû s'employer jusqu'à la fin de la phase de qualification pour ne serait-ce que valider leur billet pour la Russie. Tout ça pour ça ?

Comme en 2002 ?

La dernière sortie prématurée des Ciel-et-Blanc remonte à 2002. La Suède et l'Angleterre avaient eu raison d'eux. A l'époque, ils se rendaient au Mondial dans la peau de quart de finalistes de 1998. Mais en 2018, l'Argentine était finaliste sortante. De quoi chuter de haut. En cas d'élimination, c'est aussi la carrière de Lionel Messi qui risque d'en subir les conséquences. Le quintuple ballon d'or, toujours en concurrence avec Cristiano Ronaldo, pourrait quitter la compétition avec aucun but, des prestations insipides quand son rival portugais en est déjà 4 réalisations et un statut de sauveur chez lui.

Coupe du Monde de Football