Marcus Berg (Suède-Suisse 2018)
Marcus Berg (Suède-Suisse 2018) | Dmitri Lovetsky/AP/SIPA

Coupe du monde 2018 : La Suède retrouve les quarts

Publié le , modifié le

Vingt-quatre ans plus tard, la Suède se qualifie de nouveau pour les quarts de finale de la Coupe du monde ! Les Suédois ont dominé la Suisse (1-0) dans match enlevé ce mardi après-midi à Saint-Petersbourg. La Suède affrontera la Colombie ou l'Angleterre samedi pour une place dans le dernier carré.

La Suisse pensait retrouver l'Allemagne en huitième de finale et croyait dur comme fer à une qualification pour les quarts de finale mais elle est tombée sur un os avec la Suède. Première du groupe F, celle qui a longtemps tenu l'Allemagne, est une équipe solide qu'il faut craindre dans ce Mondial. Oui la Suisse a poussé en fin de match mais elle est rarement parvenue à réellement mettre son adversaire en danger. C'est donc la Suède qui avance dans ce Mondial. Voilà vingt-quatre ans que les Suédois n'avaient pas atteint les quarts de finale du Mondial. En 1994, ils avaient terminé troisièmes...


Lire aussi : Revivez le live du match


Des gardiens au top

Ce Suède-Suisse était sans doute le huitième de finale le moins attendu mais il a livré du spectacle à défaut de but jusqu’à la pause. Les deux gardiens, Olsen et Sommer, ont été très en vue jusqu’au retour aux vestiaires. Très engagée, cette première période a surtout vu les attaquants manquer de précision. A l’image de Berg en tout début de partie qui perdait son face à face avec Sommer en ne cadrant pas sa reprise (8e). Dans la foulée, Ekdal ratait lui aussi la cible et l’occasion de donner l’avantage aux Suédois qui ont clairement pris le meilleur départ (9e).

Sonnée, la Suisse devait s’en remettre à Sommer pour sauver la nation. Le gardien helvète était parfait sur une reprise de Berg dans la surface. Un arrêt réflexe de très grande classe (28e). Cette parade remettait les Suisses sur le droit chemin mais ni Xhaka, de loin (33e), ni Dzemaili dans la surface (38e), ne parvenait à marquer. Et le dernier mot était pour Ekdal qui avait une balle de but toute faite mais voyait sa reprise passer au-dessus (41e).

Berg trouve la mire

La deuxième période a été bien moins riche en occasion mais la Suède a fini pas trouver la faille dans la solide défense suisse. Peu après l'heure de jeu, Toivonen décalait Forsberg dans l'axe de la surface avant que la frappe de celui-ci ne soit déviée par Akanji, le défenseur de la Nati, pour prendre Sommer à contre-pied (1-0, 69e). Forsberg marquait pour la septième fois un but pour donner l'avantage à son équipe.

Comme face à l'Allemagne, la Suède a fait l'erreur d'arrêter de jouer et s'est fait peur en toute fin de partie malgré un penalty obtenu, devenu coup franc par la grâce de la VAR, dans les arrêts de jeu. La dernière occasion de la partie était quand même suisse, une minute plus tôt, sur une tête de Seferovic mais Olssen s'interposait tranquillement et envoyait son équipe vers la Colombie ou l'Angleterre et une seconde victoire de suite en Coupe du monde. Une première depuis... 1958 !

Coupe du Monde de Football