Gianni Infantino

Coupe du monde 2018 : La Fifa invite à la finale les enfants prisonniers de la grotte en Thaïlande

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa) Gianni Infantino a invité les enfants prisonniers dans une grotte inondée en Thaïlande à assister à la finale du Mondial 2018 le 15 juillet à Moscou, dans une lettre rendue publique vendredi.

C'est le beau geste de la journée. Depuis dix jours, douze enfants membre d'une équipe de football et leur entraîneur sont coincés dans une grotte du nord de la Thaïlande. Ils ont été retrouvés lundi soir par les spéléologues anglais mis sur l'affaire. D'après une lettre rendue publique ce vendredi, le président de la Fédération internationale de football (Fifa) Gianni Infantino a invité ces enfants à assister à la finale du Mondial 2018 le 15 juillet à Moscou.

Dans cette lettre adressée au président de la Fédération thaïlandaise de football, le président de la Fifa écrit : "Si, comme je l'espère, ils (les enfants, ndlr) retrouvent leurs familles dans les jours qui viennent et que leur état de santé leur permet de voyager, la Fifa serait heureuse de les inviter à assister à la finale de la Coupe du monde". "J'espère sincèrement qu'ils pourront nous rejoindre pour la finale, qui sera sans aucun doute un grand moment de communion et de fête", a poursuivi le président de la Fifa.

Une mésaventure à couper le souffle

Pour rappel, douze enfants membres d'une équipe de football et leur entraîneur sont coincés depuis 13 jours dans la grotte inondée de Tham Luang. Ces jeunes âgés de 11 à 16 ans et leur entraîneur de 25 ans avaient décidé, pour une raison encore non élucidée, de se rendre dans cette grotte après leur entraînement. Mais ils y ont été piégés par les pluies de mousson qui ont inondé la cavité. 

Vendredi, un plongeur est mort en se portant au secours du groupe. Ce décès a soulevé maintes questions sur la faisabilité d'une extraction sans risque des prisonniers, la marine thaïlandaise laissant entendre que les secours n'auraient peut-être pas d'autre choix que de tenter une évacuation complexe et risquée car il ne sera peut-être pas possible d'attendre la fin de la mousson. 

Avec l'AFP

francetv sport @francetvsport