Le but de Mandzukic face à la Croatie - Coupe du monde 2018

Coupe du monde 2018 : La Croatie au bout des prolongations, encore une fois...

Publié le , modifié le

Une nouvelle fois, la Croatie a poussé son adversaire en prolongations. Comme à son habitude en phase finale d’une compétition. Et sur cette Coupe du monde, cela a plutôt souris à La Vanteri.

Si l’on ne peut enlever quelque chose à cette équipe de Croatie, c’est bien sa vaillance, sa pugnacité, sa grinta, sa capacité à ne jamais lâcher l’affaire, même quand elle est bien mal embarquée. Depuis dix jours et le début de la phase finale de cette Coupe du monde, elle ne cesse de le montrer un peu plus à chaque match. Pourtant, d’aucun n’aurait cru à un parcours si difficile pour des Croates apparus si sûrs de leurs forces lors de la phase de groupe (trois victoires).

5 derniers matches à élimination directe en prolongations

Après le match face aux Danemark, Dejan Lovren avouait ne « jamais avoir joué un match comme ça. » Pour le défenseur central, un « match comme ça », c’est un huitième de finale où un but est encaissé dès la 1re minute, suivi d’une rapide égalisation de Mario Mandzukic (4e). Et puis, plus grand-chose, jusqu’aux exploits de Daniel Subasic lors de la séance de pénaltys (3-2). Un match pas des plus emballants malgré un début tonitruant mais « le plus important pour notre génération » jugeait Luka Modric. Plus de 120 minutes de suspens comme le prix pour le dur travail accompli » pour le sélectionneur Zlatko Dalic.

Le quart de finale contre la Russie, avec son scénario identique terminé aux pénaltys, n’avait pas manqué de faire réagir Modric : "Encore du drame pour nous ! On n'a pas bien joué en première période, on n'a pas contrôlé le match comme on le souhaitait. En seconde période c'était mieux mais malheureusement nous n'avons pas pu tuer le match. » Le capitaine soulignait toutefois « le caractère » de ses troupes.

"On a joué avec le coeur"

Un caractère encore mis sur le devant de la scène ce mercredi soir à Moscou. Sur la pelouse du stade Loujniki, la Croatie est parvenue à renverser une équipe d’Angleterre qui semblait avoir mis en place le plan parfait. Si Mandzukic n’a pas qualifié la victoire comme « vraiment un miracle », l’attaquant a parlé de « quelque chose que seuls les grands joueurs peuvent accomplir. »  « On a joué avec le cœur », a-t-il lâché après le match. Comme depuis le début de la compétition et encore plus lors de cette phase finale.

Reste à savoir si cela sera suffisant face aux Bleus. Car depuis 10 jours et l’enchaînement de ces trois prolongations, la Croatie a joué l'équivalent de quatre matches ! Soit un de plus que l'équipe de France. C'est devenu une habitude dans les Balkans. Sur les cinq derniers rencontres à élimination directe jouées par les Croates... cinq se sont terminées en prolongations. A l'Euro 2008 contre la Turquie (1/4 de finale) et en 2016 contre le Portugal (1/8e), le sort ne leur avait pas été favorable. Contrairement à ce Mondial 2018. La bande à Didier Deschamps est prévenue.

Maxime Gil @gil_maxime_34