Varane heureux après la rencontre
Varane heureux après la rencontre | AFP

Coupe du monde 2018 / France - Belgique : les notes des Bleus

Publié le , modifié le

La France s'est imposée face à la Belgique grâce à un collectif à toute épreuve et des individualités comme Raphael Varane, Hugo Lloris et Kylian Mbappé.

L'homme du match : Varane (9) Un match tout simplement monstrueux ! Le défenseur central tricolore a su garder la tête froide même quand les vagues belges déferlaient de tous côtés. Auteur de 94% de passes réussies, meilleur total du match pour un joueur tricolore, il a aussi réalisé des sauvetages qui ont beaucoup soulagé sa défense. 

Lloris (8) : Lors des deux mi-temps, il a vu des vagues rouges déferler dans sa surface mais il a su être solide. Après la pause, il préserve le score en sortant un superbe arrêt sur une frappe puissante de Witsel (80e).

Pavard (6) : Souvent dépassé par les dribbles déroutants d'Eden Hazard, le latéral tricolore a été plus solide après la pause. Il a eu moins de mordant que lors des matchs précédents, mais le scénario du match le réclamait. Sa note aurait été meilleure s'il n'avait pas perdu son duel face à Courtois en première mi-temps.

Umtiti (7) : Pendant les quarante-cinq premières minutes de la rencontre, il a souffert mais s’est repris après la pause.  Notamment en apportant le but (51e). Tout ce qu'il fallait ! 

Hernandez (6) :  Comme Pavard, le latéral de l'Atletcio Madrid n'a certes pas fait son meilleur match du tournoi, il a quand même su limiter la casse. Se retrouvant souvent en un contre un face à Chadli, De Bruyne ou Mertens en deuxième mi-temps, il a fait le dos rond et mieux fini la rencontre.

Pogba (7) :  Une fois encore, il n’a pas déçu ! Il a beaucoup travaillé dans l'entrejeu tout en essayant d’amener sa puissance avec le ballon. Il a été appliqué, discipliné et a fait preuve d'une grande intelligence tactique dans le positionnement. 

Kanté (7) : Au début, les mouvements des Belges l’ont perturbé et il avait du mal à gêner la relation entre De Bruyne et Hazard. Le milieu de terrain a été beaucoup plus efficace en seconde période, surtout pour colmater les brèches. 

Matuidi (6) : Il a débuté le match timidement. Puis quand le match s'est emballé, il est monté en rythme et a apporté son énergie aux quatre coins du terrain. Il n'était d'ailleurs pas loin d'ouvrir la marque d'une demi-volée du gauche à la 18e minute.

Griezmann (6) :  Il tire le corner qui amène le but et fait preuve de beaucoup de sang-froid tout au long de la rencontre. Mieux, il est impliqué sur 13 des 20 derniers buts (9 buts, 4 passes décisives) marqués par des joueurs français en tournoi majeur. 

Giroud (5) :  Il a beaucoup joué dos au but et n’a pas eu beaucoup de ballons exploitables, mais son travail de sape a souvent été utile. notamment pour faire remonter le bloc-équipe. Les trois fois où il est en bonne position, ses frappes n'ont pas trouvé le cadre de Courtois(23e), (34e) et (55e). 

Mbappé (7) : Il a mis la pagaille dans la défense belge avec ses accélérations fulgurantes dès les premières secondes du match. Certes, il n'a pas marqué, mais il a su briller par sa disponibilité permanente et sa qualité de passe. La preuve ? Sa roulette incroyable en deuxième mi-temps, pas loin de devenir la plus belle passe décisive du Mondial pour Giroud. 

Alexis Ibohn AlexisIbohn

Coupe du Monde de Football