équipe de france
La joie des Bleus après le but de la victoire de Paul Pogba | SAEED KHAN / AFP

Coupe du monde 2018 : Dans la douleur la France s'impose 2-1 contre l'Australie

Publié le , modifié le

Que ce fut compliqué pour les Bleus. Malmenée par des Australiens combatifs, l'équipe de France s'en est remis à la technologie. Grâce à l'assistance vidéo à l'arbitrage, puis la goal-line technology, Griezmann et Pogba ont pu inscrire les deux buts libérateurs pour Didier Deschamps et ses hommes. Avec une première victoire 2-1, l'équipe de France prend la tête du groupe C en attendant le deuxième match de la poule entre le Pérou et le Danemark (18h).

En alignant l'équipe de France la plus jeune depuis 1930 en ouverture d'un Mondial, Didier Deschamps est sorti de son conservatisme habituel à la satisfaction générale. Dès le début de match, Kylian Mbappé, plus jeune Français à disputer un match de Coupe du monde et Euro confondus, se procure la première occasion (2e) mais le portier australien sort parfaitement la frappe au premier poteau du gamin de 19 ans. Dans une première mi-temps où il ne se passe pas grand chose, les Australiens, rugueux et combatifs, se procurent les meilleures occasions. Comme ce coup franc à la 17e minute. Hugo Lloris réalise un magnifique arrêt, en se couchant au deuxième poteau suite au ballon dévié par Corentin Tolisso. Avec beaucoup de mouvement sur le front de l'attaque entre les trois attaquants Mbappé, Griezmann et Dembélé, la France ne trouve pas la solution, abusant de ballons en profondeur et par dessus la défense, pour contourner le bloc australien et éviter les duels.

La vidéo sauve les Bleus

Toujours en difficulté en début de deuxième mi-temps, les Bleus se voient attribuer un pénalty généreux grâce à la première intervention de l'assistance vidéo à l'arbitrage (58e, 1-0). Crocheté à l'entrée de la surface, Griezmann n'obtient rien dans un premier temps. Ballon remis en jeu par les Australiens, l'arbitre prend la direction de son écran de contrôle au bord du terrain pour visionner l'action. 4 minutes après le tacle de Risdon, le numéro 7 français transforme le penalty, et appelle ses coéquipiers, en cercle autour de lui, à rester concentré car le match est loin d'être fini. En effet, 4 minutes plus tard l'Australie bénéficie elle aussi d'un penalty. Cette fois pas besoin de la vidéo. Malmenés sur coup de pied arrêté depuis le début de partie, les hommes de Deschamps craquent. Samuel Umtiti manque de concentration, lève les mains en l'air, et commet l'irréparable. Jedinak, le capitaine australien saisit l'occasion et ramène son équipe au score (1-1). 

Prenant un coup sur la tête, les Bleus tergiversent. Rentré en jeu à la place de Griezmann, Oliver Giroud combine merveilleusement bien avec Paul Pogba qui de la pointe du pied parvient à lober Ryan. La montre de l'arbitre sonne, le ballon a bien franchi la ligne. Après la vidéo c'est la goal-line technology qui sauve la France. (2-1)

 

Une défense défaillante

Mise à mal tout le long du match, la défense française n'a pas donné satisfaction ce soir. En plus de sa faute de main, Umtiti ne semble pas à 100%, lui qui souffre du genou droit. Son association avec Raphaël Varane n'a encore pas rassuré cet après-midi, à l'image de la fin de la rencontre où l'Australie insistait pour égaliser. La défense tricolore ne parvenait pas à relancer convenablement, se faisant peur jusqu'au coup de sifflet final. Les latéraux, Pavard et Hernandez, ont livré une prestation convenable et prometteuse pour leur premier match en Coupe du monde.

Lire aussi : Une équipe de France peu convaincante bien aidée par l'arbitrage moderne

Aidée par la technologie, la France remporte son premier match du Mondial pour la deuxième fois consécutive, une première. Sur les quatre dernières éditions les Bleus n'avaient remporté qu'un seul match pour leur entrée en lice. Maintenant Didier Deschamps doit corriger les imperfections pour assurer la qualification en huitièmes de finale, jeudi 21 juin contre le Pérou à 17h00. 

Les Réactions 

Paul Pogba (milieu de l'équipe de France) :

"On ne s'attendait pas à un match aussi difficile et à une équipe aussi bien organisée. Ils étaient vraiment déterminés, ils ont bien défendu, c'était difficile pour trouver de l'espace. Maintenant, on sait à quoi s'attendre pour les matches de Coupe du monde. Ce sont des matches difficiles. Aujourd'hui, on reste positif et on pense aux trois points très très importants qu'on a pu obtenir. Après ce match, les jeunes qui n'avaient pas joué un premier Mondial ont dû voir quel goût avaient les matches de Coupe du monde. C'est vraiment le haut niveau, ça va vite, ça presse et il faut être prêt pour ça. Mais comme j'ai dit, c'est le premier match, c'est l'avant-goût. Le prochain match, on peut s'attendre à une meilleure performance d'équipe, mais le plus important, ce sont les trois points. Si on doit gagner tous les matches comme ça, bah, on va prendre ça". 

Bert van Marwijk (sélectionneur de l'Australie) :

"Je suis fier et déçu. On a fait une très bonne performance, personne ne s'attendait à ce qu'on puisse tenir tête aux Français comme ça. Il y a eu des moments où ils ne savaient plus quoi faire, ils l'ont reconnu eux-mêmes, et c'est un sacré compliment. On perd sur un penalty assez controversé, ce n'est pas si mal, et on encaisse un but juste avant la fin. Avant le 2-1, lorsque Juric part en contre-attaque, il est fauché par derrière (par Tolisso, ndlr), et on perd le match une minute plus tard. Je ne peux rien reprocher à mes joueurs, je ne peux que les féliciter. C'est un résultat amer, nous méritions le nul. L'un des aspects les plus positifs, c'est que nous avons résisté et montré notre personnalité. Le prochain match sera différent, mais ça nous donne confiance. 
 

Coupe du Monde de Football