Colombie James Rodriguez
Le meneur de jeu colombien James Rodriguez |

Coupe du monde 2018 - Colombie : James Rodriguez "n'a pas de blessure sérieuse"

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain de la Colombie James Rodriguez "n'a pas de blessure sérieuse", a annoncé son sélectionneur José Pekerman, lundi à la veille du 8e de finale contre l'Angleterre, prévu mardi (20h00, heure de Paris) au Spartak Stadium de Moscou.

"On a eu la bonne nouvelle après les examens médicaux. Il n'a pas de blessure sérieuse. Il reste donc encore un jour et demi pour voir comment il va. Et comme toujours, on espère qu'il va pouvoir être en mesure de jouer les prochains matches", a déclaré le sélectionneur colombien, en conférence de presse d'avant-match.

Rodriguez sera-t-il présent face à l'Angleterre mardi ?

James Rodriguez, touché au mollet gauche face au Sénégal lors du dernier match du groupe H du Mondial-2018, souffre d'un "oedème mineur sans rupture fibrillaire au muscle soléaire droit", avait indiqué la Fédération colombienne samedi. La Fédération n'a cependant pas précisé si le N.10 des "Cafeteros" pourrait ou non disputer le 8e de finale face à l'Angleterre, mardi à Moscou. Jeudi à Samara, face au Sénégal, le milieu offensif du Bayern Munich avait dû quitter ses équipiers à 31e minute et avait été remplacé par Luis Muriel.

Objectif ? aller en quarts même sans Rodriguez

S'il ne devait pas être en mesure de jouer contre l'Angleterre, est-ce une grosse perte ? "On a vraiment confiance en tous les joueurs, ils sont tous importants pour notre équipe. On a longtemps été classé dans le top 10 du classement de la Fifa. Cela montre que l'équipe est stable même si on a pas (James et Falcao), a prévenu le sélectionneur colombien. "On veut montrer qu'on peut être compétitif contre n'importe lequel des favoris" même sans ces deux joueurs, a-t-il encore déclaré, affirmant être "venu dans ce Mondial pour faire aussi bien qu'au Brésil".

Lors du Mondial-2014, la Colombie a atteint le stade des quarts de finale, s'inclinant face à la Seleçao (2-1).
 

AFP

Coupe du Monde de Football