Coupe du monde 2018 : le Sénégal assomme la Pologne (2-1)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Idrissa Gueye célèbre le but du Sénégal
Idrissa Gueye célèbre le but du Sénégal | FRANCISCO LEONG / AFP

Plus discipliné et réaliste, le Sénégal a dominé une brouillonne équipe de Pologne mardi, à Moscou (2-1). Cionek, sur une frappe contrée par Cionek, et Mbaye Niang ont porté les Lions de la Teranga à la victoire pour leur deuxième Coupe du monde. Globalement inoffensifs, les Polonais sont revenus trop tard dans la partie et subissent une défaite logique. C'est la première victoire africaine dans ce Mondial.

On s'attendait à un match ouvert et riche en buts, il n'a eu lieu que d'un côté. Dominée par un séduisant Sénégal, la Pologne s'incline d'entrée dans ce groupe H malgré une rédaction du score tardive du score (2-1).

Au contraire d'un Colombie-Japon déjà en partie décidé dès les premières minutes, le début de match est équilibré. Malgré un Sadio Mané plutôt discret, le Sénégal se montre entreprenant mais trop brouillon à l'image du Rennais Ismaila Sarr. En face les Polonais ont du mal à trouver Robert Lewandowski

Cionek malheureux

A la 37' minute, Diouf élimine son vis-à-vis côté gauche, trouve Sadio Mané au centre qui décale Idrissa Gueye. La frappe du milieu défensif d'Everton est contrée par Thiago Cionek, remplacant de Kamil Glik, et trompe Szczesny (1-0, 37'). Le Sénégal, plus offensif, mène à la mi-temps face à une Pologne qui a la possession (55 contre 44%) mais reste coupée en deux.

Avec Bednarek à la place de Blaszczykowski, le 4-2-3-1 se transforme en 3-5-2 offensif au retour des vestiaires pour les hommes d'Adam Nawalka. Lewandowski sur coup-franc, puis Piszczek côté droit ne parviennent à tromper Khadim Ndiaye.

Niang assomme les Polonais

Incapables de se montrer dangereux dans la surface, les Polonais s'exposent aux contres des flèches sénégalaises. A l'heure de jeu, les Lions de la Teranga font le trou. Sur un dégagement mal négocié par Krychowiak, Mbaye Niang surgit, élimine Szczesny qui était sorti de manière hasardeuse, et marque dans le but vide (2-0, 60'). A noter l'étrange positionnement de Niang, sur le bord de touche pour se faire soigner et rentré sur le dégagement, donc libre de tout marquage. Sur un coup-franc lointain, Krychowiak place une tête rageuse et réduit le score (2-1, 86'), mais il est trop tard.

Dépassés par l'engagement physique et le pressing agressif des hommes d'Aliou Cissé, les Polonais concèdent une cuisante défaite d'entrée. Incapables de mettre Milik et Lewandowski dans de bonnes positions, ils devront montrer autre chose pour espérer sortir d'un groupe homogène avec la talentueuse Colombie et le surprenant Japon.

Coupe du Monde de Football