Raul Jimenez, Peralta, Mexique
Raul Jimenez, sauveur de la nation | OSVALDO AGUILAR

Concacaf: Le Mexique est toujours en vie

Publié le , modifié le

Le Mexique a préservé ses chances de disputer le Mondial 2014 en arrachant la victoire face au Panama (2-1) grâce à un retourné acrobatique spectaculaire de Raul Jimenez à Mexico lors de la 9e et avant-dernière journée des qualifications dans la zone Concacaf.

Un succès était obligatoire pour les Mexicains pour garder une chance réaliste de jouer la Coupe du monde au Brésil cet été. Quand le Panama a égalisé à la 80e minute par Luis Tejada les 95.000 spectateurs de l'Azteca ont vécu un cauchemar, d'autant que Chicharito Hernandez avait manqué le pénalty du KO (58e) après l'ouverture du score de Peralta (40e). Ce résultat nul offrait, non seulement le troisième et dernier billet directement qualificatif au Honduras, vainqueur du Costa Rica (1-0) quelques  heures plus tôt, mais il compliquait surtout singulièrement la tâche du Mexique de pouvoir  décrocher la 4e place du groupe, synonyme de barrage (match aller-retour)  contre la Nouvelle-Zélande. Mais à la 85e minute, le jeune Raul Jimenez, 22 ans et entré en jeu deux minutes auparavant, a propulsé son mètre quatre-vingt dix dans les airs et a libéré son équipe d'une "bicyclette" éblouissante.

Le Mexique peut encore tout gagner... ou tout perdre

Malgré une campagne de qualifications indigne de son statut (cette victoire  était sa première en cinq matches à domicile),"El Tri" a encore une chance  -certes infime- de décrocher le troisième et dernier billet qualificatif dans  la zone Concacaf aux dépens du Honduras. Les Honduriens (3e) ont toutefois leur destin au bout des pieds car un  match nul en Jamaïque, le dernier du groupe qui n'a pas encore gagné une  rencontre de qualifications, leur suffit pour accompagner les Etats-Unis et le  Costa Rica au Brésil sans passer par le barrage. Mardi lors de l'ultime journée, le Mexique (4e) se déplace au Costa Rica,  déjà qualifié, et un simple match nul lui assurera ce barrage contre les Kiwis.  Mais les Aztèques peuvent encore tout perdre: une défaite au Costa Rica  conjuguée à une victoire du Panama (5e) à domicile face à des Etats-Unis qui  n'ont plus rien à gagner ni à perdre pourraient éliminer "El Tri" à la  différence de but. Le Mexique a participé à 14 des 19 éditions de la Coupe du monde et n'a  plus raté le rendez-vous mondial depuis 1990.