Colombie-Grèce: 3-0

Colombie-Grèce: 3-0

Publié le , modifié le

Dans un stade occupé en grande partie par les Colombiens, les coéquipiers de James Rodriguez ont entamé de la meilleure des manières leur Mondial en dominant la Grèce (3-0) dans le Groupe C. Enthousiaste face à une équipe de Grèce peu inspirée offensivement, la Colombie a fait souffler un vent de fraîcheur sur ce début de Mondial.

Qu’elle était belle cette image de l’équipe de Colombie fêtant son but  le long du banc de touche avec une danse à l’évidence répétée. Dans un stade où sessupporteurs avaient réservé la quasi-totalité des places, la Colombie n’a pas tremblé face à une équipe de Grèce à l’inverse bien embêtée quand il aurait fallu enflammer la rencontre.

Pablo Armero a été le détonateur de son équipe en inscrivant le but le plus rapide de ce début de Coupe du monde après seulement 5 minutes de jeu. Bénéficiant d’un travail remarquable de Cuadrado sur la droite et d’une feinte astucieuse de James Rodriguez, Armero ouvre le score. Bien aidé aussi par Manolas qui voit le ballon lui passer sous le pied avant de filer dans le but. Le pauvre défenseur grec trouve une bien mauvaise façon de fêter son 23e anniversaire. Toujours est-il que la Colombie est lancée. La Grèce tente bien de réagir, notamment par Koné dans la foulée mais ce dernier ne cadre pas sa reprise.

Rodriguez parfait le récital

Cette incursion dans la surface colombienne sera finalement l’une des rares de la première période pour une équipe grecque en manque d’idées dans les vingt derniers mètres. La solution arrive sur coup de pied arrêté avec notamment une tête de Torisidis trop croisée pour inquiéter un Ospina parfait sur la frappe de de Koné à l'extérieur de la surface peu avant la mi-temps.

Libérée, la Colombie entame la deuxième période de belle manière avec un une-deux Carlos Sanchez-James Rodriguez sur lequel le Monégasque oblige Karnezis à une parade au sol. La Colombie reprend le dessus après une domination, stérile, des Grecs avant la pause. Cette reprise en main du match sera récompensée à l'heure de jeu grâce à Teo Gutierrez sur corner. Il reste une demi-heure de jeu et pourtant l'affaire semble déjà entendue. Gekas a beau trouver la barre d'Ospina quelques minutes après le but du break, la Grèce est toujours incapable d'emballer la rencontre. Les joueurs de Santos se dirigent vers sa 6e défaite en 7 matches de Coupe du monde. James Rodriguez vient parfaire le récital sur une frappe enroulée dans la surface et met le feu à des tribunes qui n'en demandaient pas tant.

Trois buts inscrits, aucun encaissé, du beau jeu par moments, un stade en fête, le vent de fraîcheur colombien a fait son petit effet sur ce début de Mondial.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot