Chine: Camacho va prendre la porte

Publié le , modifié le

La Chine va mettre fin aux fonctions de l'Espagnol Jose Antonio Camacho à la tête de la sélection nationale de football après une défaite jugée humiliante contre la Thaïlande, a affirmé la télévision d'Etat (CCTV). La Chine a perdu 5-1 contre la Thaïlande la semaine dernière lors d'un match amical.

La nuit dernière, la fédération chinoise de football (CFA) et Camacho ont discuté de la fin de son contrat", a affirmé la CCTV. "Camacho lui-même a donné son accord mais les deux parties doivent encore  négocier des détails", a-t-elle précisé, sans donner de sources. Les porte-parle de la fédération chinoise étaient injoignables samedi. Les supporteurs de l'équipe de Chine ont demandé le limogeage de Camacho, 58 ans, très impopulaire en Chine depuis qu'il a signé en 2011 un contrat lui  rapportant selon des estimations 8 millions de dollars par an.

Selon le reportage de la CCTV, la fédération chinoise de football devra verser 7 millions d'euros (9,2 millions de dollars) à l'ancien entraîneur de l'équipe d'Espagne en cas de rupture de son contrat. Sous l'ère Camacho, la Chine a gagné sept matches sur 20, en a perdu 11 et  a fait deux fois match nul, rappelle le Shanghai Daily Newspaper. La Chine est classée au 95e rang mondial par la Fifa, après être tombée en mars à la 109e place, plus bas niveau historique.

AFP