Henry Tignes 2010
Thierry Henry | AFP - Franck Fife

Changement de plan

Publié le , modifié le

Raymond Domenech opère une mini-révolution dans son système de jeu en retirant un milieu défensif ou profit d'un milieu plus offensif. Pour redonner un fond de jeu à son équipe, le sélectionneur est en passe d'appliquer un 4-3-3 bien connu à Lyon ou Chelsea et de jeter aux orties son 4-2-3-1 plus frileux. Les gagnants du changement pourraient être Yoann Gourcuff et André-Pierre Gignac replacé sur le flanc droit. Thierry Henry serait lui en pointe. A suivre.

Enfin, pourrait-on souffler. Après des prestations offensives souvent indigentes, le jeu français avait besoin d'une rupture idéologique, tactique et humaine. Et bien, elle est peut-être en train de poindre du côté de Tignes. L'équipe de France a travaillé lundi une tactique nouvelle, avec trois milieux de terrain dont un seul reculé, devant un public familial massé à Tignes près d'un terrain baigné de soleil. Après quelques exercices techniques, les Bleus sont passés aux choses sérieuses en fin d'après-midi sous l'oeil attentif de Raymond Domenech, qui les a disposés dans un système inhabituel pour lui. Devant la défense qui semble être de plus en plus celle des titulaires, avec Bacary Sagna, William Gallas, Eric Abidal et Patrice Evra, le sélectionneur a aligné un milieu de terrain en triangle avec Jérémy Toulalan devant la charnière et Florent Malouda, légèrement à gauche, et Yoann Gourcuff, plutôt à droite, un peu plus haut placés.

Souvent associé avec un autre numéro six comme lui, Toulalan sera encadré par deux joueurs plus complets et capables de faire le liant avec l'attaque. Le meneur de Bordeaux descend d'un cran à un poste de numéro 8 où ses qualités techniques et physiques s'exprimeront peut-être avec plus d'efficacité. Lors de ses dernières sorties, l'ancien Milanais semblait perdu à ce poste de meneur offensif, ne trouvant plus ses attaquants. En revanche, Malouda retrouve le même poste qu'à Chelsea cette saison. Une bonne nouvelle vu la forme du Guyannais. 

Malouda, Ribéry et Henry ensemble comme en 2008
Ces sept joueurs ont fait face à une attaque composée de Franck Ribéry sur l'aile gauche, Thierry Henry dans l'axe et André-Pierre Gignac à droite. Un tel système, le plus souvent travaillé depuis le début du stage de Tignes, aurait l'avantage de faire jouer ensemble Malouda, auteur d'une excellente saison avec Chelsea, Ribéry, indispensable créateur, et Henry, capitaine et meilleur buteur des Bleus, tous plutôt portés sur la gauche. Henry retrouve ainsi la pointe comme lors du mondial 2008. Plus étonnant, le placement de Gignac à droite peut laisser circonspect compte tenu du profil de l'intéressé même s'il a évolué sur ce registre à Toulouse. Mais Le travail défensif demandé risque de peser sur les adducteurs fragiles du Toulousain.  Les yeux cachés par des lunettes de soleil, Raymond Domenech n'a pas hésité à intervenir pour prodiguer ses conseils.

Cette mise en place s'est poursuivie avec quelques changements de joueurs, Anthony Reveillère et Gaël Clichy prenant les places de latéraux face à une attaque Djibril Cissé, Nicolas Anelka et Mathieu Valbuena. Anelka est pour l'instant la victime de ce dispositif dans lequel il a évolué à Chelsea. Mais, placé à droite, le joueur formé à Paris avait tendance à repiquer dans l'axe. Un dommage collatéral ce cadre car Anelka lui(même l'avait parfaitement souligné avant le début de préparation. Il faut changer quelque chose dans le jeu des Bleus pour briller en Afrique du Sud. "On ne peut pas continuer à prendre des leçons de football comme on en a pris contre l'Espagne. Il va falloir qu'on travaille pour trouver la  solution. Sinon ce n'est pas possible, on va partir au bout de trois matches". Vivement le premier galop d'essai face au Costa-Rica. (Avec Reuters)

Mathieu Baratas