athletisme bolt usain joie pointe du doigt 052010
Usain Bolt | AFP-UM JUNG-SEOK

Bolt: "Asafa a des chances de me battre"

Publié le , modifié le

Le Jamaïquain Usain Bolt, qui effectue sa rentrée sur 100 m jeudi soir à Lausanne après une absence de cinq semaines pour soigner son talon d'Achille gauche, a accepté la possibilité d'une défaite cette saison, notamment face à son compatriote Asafa Powell. "Asafa a des chances de me battre", a déclaré le triple champion olympique et du monde, à neuf jours du choc entre Jamaïquains sur la ligne droite du Stade de France à Paris/Saint-Denis.

Q: des nouvelles de votre blessure?
R: "Quand j'ai quitté la Jamaïque, je me sentais très bien. A mon arrivée en Europe, ça s'est gâté légèrement. Je ressens encore des douleurs au réveil qui disparaissent à l'échauffement. Dans quatre semaines je ne devrais plus rien ressentir. Je ne suis pas trop inquiet même si c'est une série de petits bobos qui recommence. Une des premières choses que mon entraîneur m'a apprises, c'est que je serai forcément blessé un jour. Il faut faire avec".

Q: d'où la décision de délaisser le 200 m à Lausanne pour le 100 m?

R: "Le docteur m'a dit qu'actuellement il fallait que j'évite les virages afin de ménager le tendon, et de m'y remettre quand je serai complètement guéri. Quand? Je n'ai aucune idée du moment où je pourrai recourir sur 200 m cette saison. C'est dommage car j'affectionne particulièrement le virage à Lausanne. Il fallait que je me repose pendant trois semaines. Ensuite j'ai recommencé avec des entraînements de résistance et, lors des cinq derniers jours, je me suis essentiellement consacré à la vitesse sur la ligne droite".

Q: on évoque des pressions pour avancer votre rentrée?

R: "Bien sûr il manque actuellement quelques ambassadeurs de poids en Ligue de diamant. Bekele, Isinbayeva, Richards. Mais je n'ai subi aucune pression, en particulier de la Fédération internationale d'athlétisme. C'est notre travail que de participer aux compétitions dès lors que les conditions physiques le permettent".

Q: votre blessure semble avoir réveillé les ambitions d'Asafa Powell?
R: "Asafa a des chances de me battre (ndr: notamment à Paris le 16 juillet). Il est dans la meilleure forme de sa vie. Tyson Gay traverse aussi une période difficile. Je prends les choses comme elles viennent. Si Asafa me bat, je ne trouverai pas l'excuse de la blessure. J'ai hâte d'être à la course de Lausanne. Mon objectif n'est pas chronométrique mais de terminer sans être blessé".

Q: la longueur est-elle un objectif après Londres-2012?
R: "J'ai dit que je voulais m'y essayer, mais sans préciser de date. Je devrais participer à quelques autres éditions des jeux Olympiques. Si je gagne encore les épreuves de sprint en 2012, peut-être que je tenterai quelque chose de nouveau pour 2016. Si je suis battu à Londres? Je pense que je continuerai en sprint".
Avec AFP