Sepp Blatter Coupe du monde 122010
Sepp Blatter | AFP-COFFRINI

Blatter ouvre la porte du Mondial-2022 en hiver

Publié le , modifié le

Le président de la Fifa Joseph Blatter a déclaré pour la première fois qu'il s'"attendait" à ce que la Coupe du monde 2022 au Qatar se déroule en hiver plutôt qu'en juin-juillet comme d'habitude, en raison des températures. Une possibilité déjà avancée par plusieurs techniciens, la climatisation des stades ne suffisant pas à rassurer les différents acteurs pour un Mondial disputé en juin-juillet.

En décidant de confier au Qatar l'organisation du Mondial-2022, la Fédération internationale (FIFA) avait créé un petit séisme dans le monde du ballon rond. Elle pourrait déclencher un tsunami en décidant de déplacer la tenue de la compétition en hiver.

Si les dollars et le jeu d'influence ont permis à ce petit pays de gagner le droit de devenir le centre du monde footballistique, cela n'est pas suffisant pour changer la nature. Et en juin-juillet, les températures oscillent entre 30 et 40°, ce qui n'est pas évidemment très favorable à la bonne expression des meilleurs joueurs du monde. Si le projet acté par la FIFA fait état de stades totalement climatisés et des constructions d'enceintes sportives pourun coût de 4 milliards de dollars, cela n'a pas suffi à faire taire les sceptiques. "Ce ne serait pas facile pour les joueurs de rester toute la journée dans leur hôtel à cause de la chaleur. C'est un gros problème et pas seulement pour s'entraîner et jouer. Vous ne pouvez rien faire d'autre pour vous reposer ou changer d'air. Mais les joueurs en ont besoin", estimait Fabio Capello, le sélectionneur italien de l'Angleterre, qui concluait: "C'est pour cela que je pense que ce serait une bonne idée de jouer ce tournoi en janvier ou en février". Un avis, parmi d'autres, visiblement entendu du côté de la FIFA, malgré les réticences présentées par Joachim Löw, son homologue en Allemagne: "Je vois les tournois sous un autre aspect: celui des fans. Une équipe a le devoir d'éveiller des émotions chez les gens. Pendant les Coupes du monde de 2006 et 2010, la Coupe d'Europe 2008, il y avait des millions de gens dans la rue. Si en 2022, la Coupe du monde a lieu en hiver, il n'y aura aucun fan dans la rue par -5°C".

Sepp Blatter, le président de la FIFA, semble avoir choisi: "Je m'attends à ce qu'elle se déroule en hiver parce que quand vous jouez au football vous devez protéger les principaux acteurs, les joueurs", a-t-il déclaré au Qatar, où s'ouvre la Coupe d'Asie des Nations. "Le Comité exécutif est libre de faire ce qu'il veut". Les Qataris "doivent d'abord mettre sur pied un comité d'organisation, puis s'ils ont des voeux à formuler sur les conditions prévues lors du processus de candidature, ils doivent en faire la demande au CE". Reste que cela va poser bien des problèmes. Et le premier, c'est la réorganisation totale du calendrier des compétitions nationales et continentales dans le monde entier. Car si le Mondial se disputer en janvier-février, pas de championnat dans le monde entier pendant cette période, pas de Coupe d'Europe, pas de Coupe d'Afrique des Nations... Et une obligation de trouver une nouvelle organisation pour caser tous les matches et toutes les compétitions pour chaque pays, pour chaque instance continentale. Certes, les années de Coupe du monde obligent les mêmes instances à raccourcir leur saison pour laisser un temps de préparation aux sélections nationales, et cette fois, ils n'auront pas cette contrainte en fin de saison. Mais cela pourrait signifier que la finale de la Ligue des Champions se jouera à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet, comme la fin des championnats nationaux... Et comme la FIFA, chacun va regarder son porte-monnaie et les projections marketings pour cette période.