Sepp Blatter
Le président de la FIFA, Sepp Blatter | AFP - MICHAEL BUHOLZER

Blatter: "Ils ne détruiront pas la Fifa"

Publié le , modifié le

Joseph Blatter, président de la Fifa, a assuré que son instance résisterait à ses "destructeurs", en s'adressant lundi devant les membres de la Confédération asiatique (AFC), dont fait partie le Qatar, au centre de toutes les polémiques au sujet du Mondial-2022.

"Montrer l'unité au sein de la Fifa et confirmer cette unité, c'est la  meilleure façon de répondre à tous les destructeurs qui veulent détruire  l'institution (la Fifa). Et notre institution est si forte que nous sommes sûrs  qu'ils ne la détruiront pas", a déclaré Blatter, dans sa conclusion, sans autre  précision. Le Qatar a été désigné hôte du Mondial-2022 le 2 décembre 2010. Depuis,  c'est un flot incessant de polémiques et accusations de corruption qui déferle  sur cette candidature.

Après Adidas, Sony et Visa dimanche, Hyundai, un autre partenaire poids  lourd de la Fifa, a exprimé lundi l'espoir qu'une "enquête approfondie" serait  conduite sur les allégations de corruption entourant l'attribution du  Mondial-2022 au Qatar. Une enquête interne de la Fifa devait être bouclée ce lundi par Michael J.  Garcia, ancien procureur fédéral de New-York, qui se donne encore 60 jours pour  transmettre son rapport à la chambre de jugement du comité d'éthique de la  Fifa. Cette dernière chambre aura ensuite tout le temps qu'elle souhaite pour  rendre ses conclusions et prendre éventuellement des sanctions.

La Confédération syndicale internationale dénonce par ailleurs le Qatar  comme un Etat "esclavagiste" en raison des conditions de travail des migrants. Et il est aujourd'hui admis qu'il y aura nécessairement un changement de  calendrier pour faire jouer la Coupe du monde, non pas en été (où les  températures atteignent parfois 50°) comme traditionnellement, mais en hiver.

AFP