France-Ukraine
Samir Nasri et Karim Benzema contre l'Ukraine lors de l'Euro 2012 | AFP - FRANCK FIFE

Barrages: La France jouera l'Ukraine

Publié le , modifié le

L'équipe de France affrontera l'Ukraine lors des barrages pour le Mondial 2014 au Brésil. Les hommes de Didier Deschamps évitent donc le pire et recevront l'Ukraine au match retour au Stade de France le mardi 19 novembre, quatre jours après le match aller à Kiev.

Les supporters français et l'équipe de France peuvent remercier Alexander Frei. L'ancien attaquant du Stade Rennais a eu la main heureuse puisqu'il a réservé l'Ukraine, a priori l'adversaire le plus faible des quatre têtes de série, à la France. Heureux jusqu'au bout, les tricolores recevront au match retour le 19 novembre après s'être déplacés en Ukraine quatre jours auparavant. Dernière au classement des quatre têtes de série que pouvaient affronter la France (20e), l'Ukraine n'a jamais gagné contre les Bleus en 7 rencontres (4 défaites et 3 nuls). Une statistique qui rassurera le clan tricolore déjà soulagé d'éviter le Portugal. Autre statistique favorable aux Bleus, au cours de ces 7 rencontres, ils ont réussi à garder leur cage inviolée à 5 reprises. A chaud, Didier Deschamps n'a pas poussé un ouf de soulagement. Le sélectionneur est même resté très mesuré au micro d'I-Télé. "Tout va se décider pour notre avenir. On se préparera avec beaucoup de confiance mais aussi beaucoup de respect pour ces deux rencontres face à l'Ukraine parce qu'elle jouera sa chance à fond". D'autant plus à fond que la sélection désormais emmenée par Mikhail Fomenko est invaincue depuis 11 matches.

"Jamais facile"

La dernière fois que la France a joué l'Ukraine, c'était à l'Euro 2012. Les Bleus, alors entraîné par Laurent Blanc, s'étaient imposés 2-0. Une autre époque pour Didier Deschamps pour qui "chaque match à sa vérité". Le président de la Fédération Française Noël Le Graët a lui reconnu qu'il y avait "la possibilité de passer ce tour", car l'Ukraine "n'est pas le Portugal". Toutefois, il a tenu à tempérer l'enthousiasme en rappelant qu'un "tirage n'est jamais facile" et que les Ukrainiens "sont aussi contents, car la France est un adversaire qui (leur) convient bien". La France aura la chance de recevoir au match retour, une nouvelle dont s'est réjoui le président , "surtout s'il y a prolongation". "C'est toujours mieux d'en disputer une devant son public" a-t-il ajouté. Le Graët a également tenu à déminer le terrain autour de la polémique née des déclarations de Patrice Evra. "On va le recevoir rapidement après les matches de Coupe d'Europe, mais on a besoin de lui reparler" avant de prendre d'éventuelles sanctions a-t-il déclaré.

La réaction du sélectionneur

CR7 ou Ibra n'ira pas au Brésil

Soucieuse d'éviter la France, la sélection portugaise aura fort à faire. Car si les Portugais voulaient éviter la France, ils sont tombés sur un adversaire coriace puisqu'ils affronteront la Suède pour le choc de ces barrages. En clair, une des plus grandes stars du football mondial (Zlatan Ibrahimovic ou Cristiano Ronaldo) manquera la plus grande compétition. Les hommes de Paulo Bento devront donc réitérer leur performance des barrages 2009 et 2011 où ils avaient battu la Bosnie. Dans les autres barrages, la Grèce affrontera la Roumanie et la Croatie de Luka Modric jouera sa place au Brésil face à l'Islande.

Les barrages du Mondial 2014

Portugal-Suède
Ukraine-France
Grèce-Roumanie
Croatie-Islande

La vidéo du tirage