Antoine Griezmann en équipe de France

Antoine Griezmann en équipe de France

Publié le , modifié le

Antoine Griezmann avait crevé l’écran sur la pelouse de Gerland au mois d'août en barrage aller de la Ligue des champions. Le milieu offensif de la Real Sociedad a confirmé depuis en montrant sur tous les terrains de la liga son talent naissant. Son but contre le FC Barcelone le week-end dernier (3-1), son 15e de la saison, a finalement convaincu le staff tricolore. Il postule à une place pour le choc du mercredi 5 mars contre les Pays-Bas mais vise plus loin. "J'ai le Mondial comme objectif", a-t-il confié.

Souviens-toi, l'été dernier ! Le match entre l’Olympique Lyonnais et la Real Sociedad avait permis au grand public d'assister à l'éclosion d'un grand talent, Antoine Griezmann,  Le numéro 7 des Txuri-urdin (les Bleu et Blanc) avait notamment inscrit un but magnifique d’une reprise de volée du gauche à montrer dans les écoles. Didier Deschamps avait déjà sûrement remarqué la très belle prestation du jeune attaquant français du club basque, même s'il ne pouvait pas encore le sélectionner.

Formé à la Real

Formé dans le club de Saint-Sébastien, le natif de Mâcon confirme mois après mois les espoirs placés en lui depuis son arrivée sur les bords de l’Atlantique, en 2006. A 22 ans, le gaucher à la technique sans faille semble parti pour effectuer une brillante carrière. Il a parfait son apprentissage tranquillement, dans un club discret qui cultive le travail et l’intelligence de jeu (sous la férule de Montanier ces dernières années, aux ordres de Arrasate aujourd’hui).

Titulaire indiscutable de la Real, Griezmann a inscrit 52 buts en 190 matches sous le maillot rayé (+ 14 passes décisives). Il a contribué à faire remonter la formation basque dans l’élite (en 2010) avant de réussir une saison 2012-13 splendide où ses 11 buts marqués en Liga ont permis à la Sociedad d’accrocher les barrages de la Ligue des champions.

Le jeune homme a mûri

La prestigieuse compétition continentale a permis au longiligne blondinet de parfaire ses armes au fil des rencontres face aux cracks de l’Europe. Griezmann a rapidement taper dans l’œil des recruteurs et il va susciter les convoitises que son talent mérite.

L’équipe de France devrait également y trouver son compte pour peu que les égarements de jeunesse du prodige soient définitivement révolus. Il y a à peine un an, le 18 octobre 2012, Antoine Griezmann avait été convoqué par la commission de discipline de la FFF en compagnie de Yann M’Vila, Chris Mavinga, Wissam Ben Yeder et M’Baye Niang, après une virée nocturne dans une boîte de nuit parisienne trois jours avant un match décisif (d’ailleurs perdu 5-3) pour la qualification des Bleuets à l’Euro 2013.

Suivi par les grands clubs

Le 8 novembre, il avait donc été suspendu de toutes les sélections en équipe nationale jusqu’à la fin de l’année civile 2013. Depuis cet incident, le milieu offensif au pied gauche de velour (1,76 m) a décidé de mettre les bouchées doubles à l’entraînement sans tenter de se justifier sur cet épisode qui aurait pu ralentir le cours d’une carrière entamée sous de bons rails ("J’ai appris de mes erreurs", a-t-il confié).

Cette saison pourrait bien être l’ultime disputée par Griezmann dans le seul club à lui avoir fait confiance lorsqu’il était adolescent (aucun représentant de l’hexagone ne lui avait fait de proposition, ce qui semble à peine croyable aujourd’hui). Les ténors de la Liga (Barça, Real Madrid) sont déjà à l’affût tout comme d’autres notamment en Angleterre (MU, Liverpool) qui avaient déjà contacté la Real il y a quelques mois. En attendant son transfert, le Français espère confirmer sa place dans les 23 Bleus pour le Mondial. Le match contre les Pays-Bas donnera une première indication. 

"Beaucoup de joie"​

"Je ressens vraiment beaucoup de joie. J'ai travaillé dur pour atteindre ce  niveau et je me sens très heureux de faire partie de cette équipe et de ce  pays", a réagi le joueur de 22 ans dans une vidéo publiée sur le site internet  de son club. "J'ai beaucoup d'envie et le Mondial comme objectif, c'est un rêve pour la  plupart des joueurs. Il y a d'abord un match contre les Pays-Bas et ensuite  nous verrons bien ce qui se passera."

"Chaque année, à chaque match, j'améliore mes statistiques et ma manière de  jouer. J'espère pouvoir continuer à m'améliorer, il me reste encore beaucoup à  faire pour atteindre le maximum". "Le stade sera plein et il y aura des joueurs de très haut niveau. Ce sera  vraiment chouette de jouer avec et contre des joueurs d'un tel niveau", a-t-il  conclu.

Grégory Jouin @GregoryJouin