Amarildo, star du Brésil 1962
Amarildo, star du Brésil 1962 | REGINALDO MANENTE/ESTADAO CONTEUDO.

Amarildo, talent furtif

Publié le , modifié le

Amarildo Tavares de Silveira a peu joué avec la sélection brésilienne. Cela n’a pas empêché cet attaquant racé de s’y montrer très efficace, notamment lors de la Coupe du monde 1962 où il profitera de la blessure de Pelé pour briller avec Mané Garrincha.

Mondial au Chili. 1962. La star Pelé se blesse dès le deuxième match de la Seleçao face à la Tchécoslovaquie (0-0) après avoir inscrit un but contre le Mexique (2-0). Le dénommé Amarildo, né le 29 juin 1939, le remplace en attaque.

Brillant avec Botafogo, Amarildo se voit récompenser avec un temps de jeu conséquent qui le verra flamber jusqu’à la finale avec notamment un doublé contre l’Espagne (2-1). Il marquera 9 buts en 24 sélections avec les Auriverde, intouchables à l’époque.

Dans une formation constellée de stars (Vava, Didi, Garrincha, Zagallo, Nilton Santos), le futur joueur de l’AC Milan, de la Fiorentina et de l’AS Rome ne dénote absolument pas, faisant admirer son style fait de dribbles courts et de remises intelligentes. Les chiens ne faisant pas des chats, il est le père du jeune Ganso, de son vrai nom Santos Paulo Henrique.